Sports : HANDBALL : FINALES DE LA COUPE D’ALGÉRIE SENIORS ET JEUNES CATÉGORIES À HARCHA
Et la fête fut !


Beaucoup de sportifs de tous bords et surtout ceux de la petite balle n’ont pu accéder à la salle Harcha-Hacène où se déroulaient les finales de la coupe d’Algérie de la saison 2008-2009. Il faut avouer que l’interdiction de l’utilisation des gradins supérieurs, par les services du CTC (Contrôle technique de construction), après la découverte de sérieuses fissures dans l’enceinte, a contraint les organisateurs de la Fédération algérienne de handball et des responsables de la salle à ne vendre que 600 billets d’entrée. Cette limitation de ventes de places a fait des mécontents, victimes de la négligence de responsables fuyant leurs responsabilités. Malgré ces aléas, la formidable ambiance créée par certains groupes de supporters n’a pas manqué, tout au long des sept finales, de donner un air très festif à cette journée.

FINALE SENIORS MESSIEURS GSP-JSES (34-21)
L'expérience fait la différence

Salle Harcha, temps chaud, public moyen, bonne organisation, Arbitres : Benaouda Rachid -Benabderrahmane Hamid. Exclusion pour deux minutes : GS Pétroliers : Rebahi, Hasni (2 fois), Chahbour Riad (1 fois) GSP, Aoued, Bouriche (2 fois) , Boulahsa, Ali- Larnane (1 fois) JSES. GS Pétroliers : Slahdji Abdelmalek (GB), Hellal Samir (GB), Loukil Abdelghani (1), Chahbour Omar (5), Zouaoui Hamza (3), Ketir Abderrahmane, Lagoune Smaïl (5), Berkous Messaoud (5), Boudrali Hicham (1), Rebahi Mohamed (1), Hasni Achour, Chahbour Riad (3), Layadi Messaoud (4), Hadef Saïd (6). Entraîneur en chef : Zeguili JSE Skikda : Babouche Mohamed (GB), Daïfi Rafik (GB), Boukhmis Hamza (6), Boudjenah Oussama (1), El-Ouardi Belkacem (3), Laïb Faouzi (1), Badis Noureddine (1), Houchet Fethi (2), Boulahsa Ali (2), Bouriche Mouloud (1), Hafiane Mahdi, Aoued Mahdi, Ali-Larnane Billel (4), Kabache Hichem. Entraîneur : Dehili Farouk / Hambarek Mounir.

Pour ces retrouvailles entre les Pétroliers et les Skikdis, la troisième de la saison, le public a assisté à des débats quelque peu attendus sur le plan sportif. Sans round d’observation, les deux ensembles entameront notamment les débats en trombe. Ce sont les Skikdis qui ouvrent le score mais les Pétroliers égalisent rapidement. A partir de là, les présents assistent à une course-poursuite jusqu’à la neuvième minute de jeu (4-4). «Vacciné» par de précédentes sorties ratées de son équipe car étant absent du banc, Djaâfar Belhocine donne des directives strictes que ses protégés appliquent à la lettre. Aussi, Slahdji est impérial dans ses buts tout comme l’infranchissable axe défensif central formé de Boudrali, Hasni et Hadef. Devant cette muraille Orange et Noir, les Blancs à l’image de Boukhmis et Badis s’usent à la franchir et cela influe négativement sur leur mental. Comme les Pétroliers axent leur jeu sur l’axe central, les Skikdis ne peuvent le franchir et sont inefficaces sur les ailes. Pendant que ses coéquipiers s’illustrent avec sept ratages offensifs inexplicables, leurs vis-à-vis ne se privent pas de scorer continuellement. Avec la sortie définitive du meilleur défenseur de la JSES, Laïb Faouzi, évacué en urgence à l’hôpital, suite à une blessure, les Blancs sont complètement déstabilisés. Progressivement l’écart va en augmentant. Accusant le coup, la défense skikdie, évoluant tantôt en 5-1 ou en 6-0, n’arrive pas à freiner l’ardeur pétrolière. De deux longueurs à la 11’ (6-4), l’écart passe à quatre à la 13’ de jeu, puis six (11-5) à la 18’ après la pause-citron atteinte sur le score de 14 - 08, l’assistance s’attendait à ce que les Skikdis réagissent vivement. Il n’en fut rien car les Pétroliers appuient sur l’accélérateur laissant les Skikdis incapables de suivre le rythme qui leur est imposé. Comme le gardien de but du GSP, Samir Hellal (38 ans) a décidé de prendre sa retraite sportive, le coach l’incorpore, question de disputer «son jubilé », dans les gradins, c’est le temps à de longues discussions pour tuer l’ennui de cette partie devenant de plus en plus déséquilibrée comme en témoigne l’écart affiché par le tableau d’affichage, placé au-dessus d’un écran désespérément blanc. Pour revenir au terrain, les Skikdis assistent, impuissants à cette «déferlante pétrolière» qui roule à pleins gaz. Cette domination engendre un écart de dix buts que le GSP maintient régulièrement, 18-10 (34’), 24-14 (38’), 27-17 (53’). Accélérant un peu plus, la machine pétrolière termine la partie en roue libre, arrivant à la fin des débats avec 13 buts écart (34- 21).
O. K.

À CHAUD
Boudrali Hichem (joueur du GSP) :
«C’est notre troisième succès de la saison après la coupe d’Afrique et le championnat d’Algérie. Ces sacres interviennent au bout d’une très longue saison pleine de sacrifice. Il est vrai que le niveau de cette rencontre est tout juste moyen. Il est dû peut-être à la fatigue des joueurs des deux équipes. Pour les joueurs du Groupement, il est de notre devoir de remporter et le championnat et la coupe d’Algérie. A mon avis, la formule du championnat national de cette saison est bonne. Elle a permis de donner un certain suspense à la compétition et ne pas voir une équipe prendre le large dès le début de la compétition. Pour ma part, je serai encore sur les terrains car avec mes 31 ans, je suis toujours compétitif. Après cette rencontre, je rejoindrai l’équipe nationale dans quelques jours. Il y aura le tournoi des Jeux méditerranéens à préparer. Cela me privera des vacances estivales mais c’est un devoir national».
Djaâfar Belhocine (DTS du GSP) : «Ce premier trophée est amplement mérité pour mon équipe le GSP. Nous avons accompli une saison pleine avec un doublé à la clef. Ce match a été pour notre gardien Samir Hellal une apothéose après une carrière riche et étoffée. Je rends hommage à cette belle équipe de la JSES qui a tout l'avenir devant elle, après avoir procédé au rajeunissement de son effectif. Je suis sûr qu'elle fera mal à partir de la saison prochaine».
Farouk Dehili (Entraîneur de la JSES): «D'abord je félicite le GSP pour sa victoire en finale. En ce qui nous concerne, nous sommes passés à côté. Nous avons commis beaucoup de fautes. La sortie de notre meilleur élément Laïb a été fatale pour nos jeunes joueurs qui manquaient d'expérience à ce stade de la compétition. Néanmoins, nous travaillons pour l'avenir, c'est l'essentiel. Il n’y a pas de regret car l’ensemble skikdi est jeune et l’avenir est devant lui. Concernant les réserves formulées par les responsables du GSP, à l’encontre de notre joueur Badis, je dirai que ce dernier a joué en début de saison avec nous avant d’être prêté à un club émirati. A mon avis, c’était une manière de dérouter et influer négativement sur mes joueurs avant le match.»

FINALE DAMES : GS PÉTROLIERS - HBC EL-BIAR
Encore une fois, les Pétrolières !
Bien que les El- Biaroises aient juré de laver l’affront de la finale du championnat d’Algérie ratée à Blida, les présents ont été déçus à l’issue de cette finale avec un jeu à sens unique. N’en déplaise aux Vertes mais il faut reconnaître que les Orange et Noir ont évolué sur un terrain conquis à l’avance et les El-Biaroises n’avaient que leur courage à faire valoir. Avant l’entame de cette partie, le GSP avait comme objectif de perpétuer son hégémonie qui dure depuis 1998 et qui a subi une coupure en 2007 par cette même formation. Cette dernière voulait revivre cette sensation de joie comme en cette année là, à la salle de la Coupole. Mais ce rêve s’est brisé contre la dure réalité du terrain. Elle s’est manifestée dès l’entame de la partie avec une déferlante pétrolière. Rassurées par leurs gardiennes de buts, les Pétrolières, menées par Bekbouki, ne laissaient aucun répit à leurs adversaires du jour. Ces dernières n’ont pu être rassurées par leur keeper Benachi. Contrairement à la finale de Blida, elle s’est montrée fébrile à souhait, encourageant… les Pétrolières à venir visiter et secouer ses filets. Donc, les protégées de Dob atteignent la pause-citron avec quatre longueurs d’avance (14-10). Au retour des vestiaires, les Orange et Noir ne laissent aucun répit à leurs vis-à-vis car elles gèrent les débats à leur guise. Se secouant quelque peu, les El- Biaroises sortent de leur coquille et tentent de réduire l’écart. Mais leurs multiplies ratages offensifs les découragent et les poussent à accepter et l’ascendant et… la défaite officialisée à la fin de soixante minutes de jeu d’un niveau tout juste moyen.
O. K.

JEUNES CATÉGORIES
Que de promesses !
L’issue des finales des jeunes catégories a donné lieu à certains résultats inattendus. Alors que les minimes de l’Arbaâ ont remporté logiquement leur trophée, disposant de leurs adversaires constantinois, les minimes filles d’El Bayadha, dans la wilaya d’El-Oued ont démontré tout leur allant en forçant leurs vis-à-vis de Tazmalt à aller aux prolongations et leur «chiper» la coupe grâce à un minuscule but d’avance inscrit dans les derniers instants des prolongations. Les cadettes du GSP et de Hawa de Saïda ont dû disputer eux prolongations. Là aussi, les Pétrolières sous la férule de Belhadj raflent la coupe sans que les Saïdies aient démérité. Juste après, les cadets de Saïda «vengent» leurs camarades en remportant logiquement le trophée, mettant Nouar Brahim, le boss de l’association dans une joie indescriptible. Alors que la salle devient comble, les deux ensembles juniors filles de la JS Azelaguen et du GS Pétroliers entament leurs débats. Gonflées à bloc, elles ne se donnent pas de round d’observation, évoluant à cent à l’heure. Soutenues par de bruyants fans venus en force, les filles d’Azelaguen surprennent tous les présents par leur jeu alerte, ripostant à celui des Orange et Noir. Les Kabyles se défoncent et construisent leur victoire malgré une résistance farouche des Pétrolières. Ces dernières, après avoir tenu tête aux Orange et Noir, flanchent dans les dernières minutes de jeu, laissant les Blanches prendre trois longueurs d’avance qu’elles défendent «bec et ongles» jusqu’à l’ultime seconde de la partie. Après, c’est… l’euphorie et surtout leur boss Driss qui danse, chante, faisant le spectacle à lui seul.
O. K.

Résultats
Minimes filles : ASF Arbaâ-BB Constantine 20-13
Minimes garçons : CST Bayadha-HC Tazmalt 30- 31 (a.p)
Cadettes : GS Pétroliers-HHB Saïda 22- 24 (a.p)
Cadets : MC Saïda-ES Aïn-Touta 22-17
Juniors filles : JS Azelaguen - GS Pétroliers 27-24
Seniors messieurs : GS Pétroliers-JSE Skikda 34-21
Juniors garçons : GSP-MAJD Blida 40- 40 (a.p, le GSP vainqueur au tirs des 7m, 4-3)





Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2009/06/06/article.php?sid=84160&cid=5