Actualités : SELON LA FOREM
Un million et demi d’enfants travaillent


La situation des enfants en Algérie a réuni, encore une fois, les spécialistes, hier, qui ont dénoncé notamment l’application «frileuse» de la loi concernant la protection des enfants.
F.-Zohra B. - Alger (Le Soir) - Selon les statistiques fournies par le commissaire Messaoudène de la direction de la Sûreté nationale, il y’a eu 805 agressions sexuelles entre les mois de janvier à mai 2009. Durant la même période, 4 820 délinquants ont été arrêtés dont 1 100 d’entre eux pour vol, 1 177 pour agression physique et 12 pour meurtre. 1 700 enfants sont considérés comme étant en danger moral. Un arsenal juridique est là pour faire office de bouclier aux enfants et les protéger des agressions de tous genres. Ces derniers allant d’une fessée à l’agression sexuelle et au meurtre. Toutefois, les spécialistes de la question de l’enfance expliquent que souvent la loi n’est pas appliquée. M. Mekki, de la Forem et membre de l’Observatoire des droits de l’enfant citera, à ce propos, la question de l’éducation des enfants. «La loi est claire, elle impose la scolarisation des enfants jusqu’à l’âge de 16 ans. Cependant, actuellement, nous assistons à un phénomène inquiétant qui est celui de la déperdition scolaire. Ainsi, 500 000 enfants de moins de 18 ans et 150 000 de moins de 10 ans échappent à l’école », a expliqué M. Mekki. Selon le représentant de la Forem intervenant hier au forum d ’El Moudjahid et reprenant des statistiques données par l’Unicef, 300 000 enfants travaillent en Algérie dans les domaines du bâtiment, de l’agriculture ou du commerce. Toutefois, l’intervenant précisera, que si une enquête-ménages été réalisée pour connaître notamment le nombre d’enfants vendeurs à la sauvette dans la rue, ce chiffre atteindra les 1 million et demi. Il dira aussi que 54% des enfants qui errent dans les rues sont issus de milieux aisés et sont ainsi victimes d’une rupture de communication avec leurs propres familles. Pour sa part, le représentant du ministère de la Justice, Me Azzi annoncera une nouvelle loi relative au renforcement de la protection de l’enfance. Pour l’intervenant, il y a eu aussi recrudescence des agressions sexuelles sur les mineurs. Il dénoncera également le recul des valeurs sociales. Même les mineurs s’orientent vers les agressions sexuelles d’autres enfants, alerte Me Azzi qui citera la présentation fréquente d’adolescents devant la justice pour viol sur des enfants. Les cas des enfants nés dans les maquis et de ceux qui se sont retrouvés seuls au monde après des massacres ont aussi été évoqués. Ces derniers n’ont jamais été à l’école et surtout n’ont pas d’affiliation. Les présents s’interrogeront ainsi sur leur devenir dans la société.
F.-Z. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable