Monde : CUBA — ÉTATS-UNIS
Fidel Castro : «Il est trop tôt pour juger Barack Obama sur ses idées»


Le leader cubain, Fidel Castro, a indiqué hier qu'il était «trop tôt» pour juger le président américain Barack Obama sur ses idées avancées qui sont «en contradiction » avec la politique américaine suivie depuis des décennies.
«Il est encore tôt pour émettre des jugements sur son degré de compromis avec les idées qu'il avance et jusqu'à quel point il est décidé à défendre, par exemple, un accord de paix sur des bases justes avec des garanties pour tous les Etats du Moyen- Orient», a souligné M. Castro. Selon le leader cubain, la difficulté à laquelle fait face le président Obama réside dans le fait que ce qu'il prêche est en «contradiction avec la politique suivie par la superpuissance depuis presque sept décennies ». Le président Obama avait plaidé récemment au Caire pour un «nouveau chemin», fondé sur un respect mutuel entre les Etats-Unis et le monde musulman. M. Obama s'était également prononcé en faveur de la création d'un Etat palestinien indépendant, réclamé par les Palestiniens et la communauté internationale. Les Etats-Unis imposent depuis 1962 un embargo à Cuba, sauf pour les produits alimentaires et pharmaceutiques. Cet embargo est régulièrement dénoncé par les Nations unies. Le président américain a ordonné depuis son arrivée à la Maison Blanche, la levée des restrictions sur les voyages et les transferts d'argent des Cubains résidant aux Etats-Unis vers leur pays d'origine, marquant un premier assouplissement de la politique américaine envers l'île.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable