Sports : TEMPS D’ARRÊT
Le rêve sud-africain est permis


Retentissante fut la victoire remportée (3-1) dimanche par les Verts face aux champions d’Afrique en titre, les Pharaons en l’occurrence, dans le cadre des éliminatoires jumelées de la Coupe d’Afrique et de la Coupe du monde. Les Verts ont été époustouflants, et c’est le moins qu’on puisse dire. Cette victoire, remportée haut la main, s’est dessinée en deuxième mitemps, durant laquelle les Fennecs ont brillé de mille feux.
Les Pharaons ont surtout subi le match durant le second half face à une jeune sélection algérienne talentueuse, pleine de fougue et omniprésente. Le souhait ardent des fans qui ont prouvé, une fois de plus, leur fidélité au onze algérien, a été bel et bien exaucé cette fois-ci. Rien n’a été laissé au hasard dans ce match qui s’annonçait difficile pour les deux équipes. En effet, cette confrontation était importante car le vainqueur allait distancer son adversaire du jour et prendre, ainsi, une avance confortable de trois points, très précieux, avant la troisième journée de ces éliminatoires prévue le 20 juin prochain. Cette empoignade très attendue a été intense et de surcroît d’un bon niveau. En effet, tous les ingrédients indispensables pour assurer le spectacle aussi bien sur le terrain que dans les gradins du stade Mustapha-Tchaker de Blida étaient réunis. Supérieurs à leurs adversaires égyptiens dans l’ensemble de la rencontre, les protégés du coach Rabah Saâdane ont rassuré ce public merveilleux qui n’a, d’ailleurs, jamais perdu espoir, et ce, même quand les Verts n’étaient pas au mieux de leur forme. Cette supériorité de l’EN algérienne s’est distinguée par trois beaux buts et surtout par un rendement de bonne facture qui laisse présager un avenir prometteur à nos jeunes capés. Il est certain que cette sortie réussie face à une des sélections les plus prestigieuses du continent est importante pour la suite de ces éliminatoires. Cependant, il est bon de souligner que les jeux sont loin d’être faits et que les prochains matchs s’annoncent encore plus difficiles. Difficiles car après la belle prestation du onze algérien face à un des favoris de ce groupe, en l’occurrence l’Egypte, il est certain que les adversaires de notre sélection vont se surpasser pour ne pas connaître le même sort que les Pharaons. Pour la troisième journée de ce tour, l’Algérie se rendra en Zambie pour affronter la redoutable sélection des Chipolopolos. Ce duel sera sans doute déterminant pour les deux équipes car celui qui s’imposera pourra être le sérieux prétendant voire le plus proche de South Africa 2010. Pour rester dans le sillage des favoris, la sélection algérienne doit éviter la défaite, car le faux pas risquerait de compromettre ses chances. Deux possibilités pourraient nous ouvrir les portes du Mondial. La première est de ramener le point précieux de ce périlleux déplacement. Un résultat qui permettra à l’EN algérienne de garder son fauteuil de leader devant son adversaire du jour (différence de buts) et de demeurer toujours en course. La deuxième possibilité est d’arracher la victoire qui est synonyme d’un grand pas vers la qualification, puisque l’EN accueillera par la suite le Rwanda et la Zambie avant la dernière étape de ces éliminatoires face aux Egyptiens le 11 novembre prochain qui pourrait être sans enjeu dans le cas où les Verts auraient déjà assuré leur qualification à ce rendez- vous mondial. Il est vrai que le plus dur reste à faire puisque pas moins de quatre rencontres attendent notre équipe nationale dans ce groupe où rien n’est encore joué. Le visage séduisant qu’a montré notre onze national face à l’Egypte nous autorise de rêver et d’y croire plus en les chances de l’Algérie de faire partie du gotha mondial à Johannesburg.
Abdelkader Cheniouni,
journaliste à Al-Jazeera Sport

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable