mercredi 15 juillet 2009
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Culture
Vox populi
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
Monde
 
 
Nos archives en HTML
 

         Périscoop
La Casbah sans clim ni télé

L’APC de La Casbah procède depuis quelques jours à l’«arrachage» systématique des climatiseurs et autres paraboles installés sur les habitations. Cette campagne, qui ne devrait concerner théoriquement que les édifices classés patrimoine national, n’aurait aucune assise juridique. C’est, en effet, ce qu’assure un notaire de la Basse- Casbah dont le climatiseur a été retiré par les services de la commune, samedi soir. Ce dernier a décidé de porter plainte pour vol. Suite...


Quand un député pleurniche

Lors de la traditionnelle remise des prix aux lauréats des différents examens, un député du FLN s’est mis dans tous ses états, au Palais des congrès de Mascara, au point de vouloir quitter la salle. La cause ? Il n’aurait pas été invité à remettre de récompenses. La salle était ahurie et le protocole du wali a fait les frais de ce courroux. L’honorable élu sera repêché plus tard, avec les autres lauréats. Suite...


Les malades peuvent attendre

Depuis quelques jours, la clinique de cardiologie Abderrahmani, sise aux Sources, à Bir-Mourad-Raïs, connaît des coupures d’électricité. Et le groupe électrogène n’a pas alimenté le bloc opératoire où des malades attendent des interventions urgentes. D’un autre côté, le directeur de l’établissement est en congé et reste injoignable malgré cet épineux problème. Suite...


Silence ! on braconne l’aigle royal

Alors que dans des pays comme les Etats-Unis, des organisations de protection des animaux dépensent jusqu’à 15 000 dollars pour élever un aiglon jusqu’à l’âge adulte avant de le lâcher dans la nature, chez nous, il se trouve que notre aigle royal, cette espèce censée être protégée qui vit sur les hautes cimes du Djurdjura mais qui nidifie parfois dans les plaines, est livré à lui-même. Suite...


  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger la version compressée

LE PROFESSEUR FARID KACHA, CHEF DU SERVICE HOSPITALO
UNIVERSITAIRE
DE PSYCHIATRIE DE CHÉRAGA

Télécharger

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site