Régions : JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME RURALE À BATNA
La Conservation des forêts s’implique


Dans les Aurès, la femme rurale est toujours cette bâtisseuse qui apporte sa contribution au développement de son foyer et de la région.

En plus des travaux ménagers, la conduite du petit élevage, le tissage et les travaux de la terre, la femme rurale comme B. Zergougua, de Oued Taga, est passée au stade de l’agriculture économique, et revendique aujourd’hui du matériel comme le tracteur et de l’électricité pour passer à la performance. Elle dispose d’une ferme de 19 ha, un forage, un bassin, un verger de pommes et compte s’investir plus. Les autres participantes à cette journée d’information et de contact, organisée par la Conservation des forêts de Batna, à l’Institut des forêts, ont voulu tout savoir sur les 516 projets de proximité de développement rural intégré dont 84 sont déjà en cours de réalisation. Les femmes cadres de la Conservation de Batna ont non seulement animé une partie des conférences au programme de cette journée, comme «La femme rurale et la politique du renouveau agricole», «La femme rurale et la santé»..., mais aussi promis une tournée à travers les 61 communes de la wilaya à côté des présidents des associations Haoua El- Aourassia, Iqra, association Ouled Fadhel et Dr N. Amamra, présidente de la commission sociale de l’APW afin de rencontrer les femmes pour l'élaboration de leur projet (PPDRI). Cette journée internationale de la femme rurale qui coïncide avec le 15 octobre de chaque année, bien que célébrée cette année sous la symbolique «Revendiquez votre droit à la santé pour une vie meilleure», a été différente. Une participation massive de plus de 100 femmes, des revendications et des demandes d’aide et d’informations sur les unités d’élevage, l’habitat rural, la formation... Le directeur de l'agriculture et surtout le conservateur des forêts ont promis d’exaucer les vœux de ces femmes. Sur les 184 projets en phase de montage, seule une femme a émis le vœu de produire le miel, et bénéficiera par conséquent de ruches (dix pleines et dix vides). Enfin, la Conservation des forêts de la wilaya de Batna va s’impliquer par l’intermédiaire de ses cadres femmes qui effectueront, aux côtés des associations féminines, une tournée à travers les 61 communes de la wilaya pour revenir avec des projets réfléchis et demandés par les femmes rurales qui tiennent plus que jamais à voler de leurs propres ailes.
Houadef Mohamed

L’orthodontie en débat
La section ordinale régionale des chirurgiens dentistes de la wilaya de Batna qui regroupe cinq wilayas, Batna, Biskra, El Oued, Khenchela et Tébessa a organisé ses premières journées de formation médicale d’envergure internationale les 16 et 17 octobre en cours sous le thème «Panorama de l’orthodontie ». Ces journées ont connu une réussite totale ; pas moins de trois cent cinquante participants ont suivi les interventions d’éminents spécialistes algériens, français et marocains qui ont traité les divers aspects de l’orthodontie. Bien qu’étant une spécialité au même titre que les quatre autres, à savoir la pédodontie, la parodontie, l’implantologie et l’occlusodontie, l’orthodontie est, selon Dr F. R. Chazalon, un élément fondamental de la mise en place des thérapeutiques globales. Il poursuivra que cette spécialisé occupe une place importante dans la pratique générale de la dentisterie et sa méconnaissance ne peut qu’être préjudiciable à la conduite des traitements. Tous les sujets traités ont concerné directement l’orthodontie et étaient destinés aux spécialistes et surtout aux omnipraticiens et visent l’amélioration, l’évaluation des pratiques et surtout l’initiation aux nouvelles techniques orthodontiques. De «ODF de l’omnipraticien : réflexes à acquérir et gestes à éviter» présenté par Dr A. Alim, à «Mainteneurs d’espace : intérêt et confection», par Dr Hakem et Dr R. Benai, aux «Différents dispositifs utilisés pour distaler les molaires» Dr M. Bouziane, «Dents incluses et mini-implants » par le Pr E.H. Belbahri... douze conférences pour ne pas dire cours en plus de la séance ouverte «Formation en orthodontie» par Dr R. F. Chazalon ont séduit les participants surtout en ce qui concerne les appareillages et surtout les différentes étapes de leur réalisation.
H. M.





Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2009/10/19/article.php?sid=90007&cid=4