Actualités : COMPÉTENCES NATIONALES
Les spécialistes plaident pour la révision du système de rémunération


Les experts algériens en économie ont appelé, hier à Alger, au développement des compétences nationales et à leur valorisation. Selon eux, la gestion des entreprises industrielles est basée essentiellement sur cette élite nationale.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - «Il faut savoir valoriser les compétences algériennes et cesser de les rémunérer d’une façon classique», a déclaré Abderrahmane Moufek, directeur de l’INPED (Institut national de productivité et du développement industriel). Prenant part à une table ronde consacrée à une réflexion sur les défis du développement et le programme du gouvernement au centre de presse d’ El Moudjahid, l’intervenant a lancé un appel aux responsables politiques pour accorder plus d’importance aux entreprises et aux compétences nationales. Dans quelques années, beaucoup d’entreprises nationales vont disparaître, a expliqué cet expert. Selon l’invité du forum d’ El Moudjahid, ces entreprises ne pourront tenir qu’avec ces compétences. Qualifiant l’actuel système national de formation d’«archaïque», le directeur de l’INPED a fait observer qu’il est temps que celui-ci s’ouvre à l’entreprise et à la modernité. Pour sa part, Amrani, expert international, a affirmé que la fuite de notre élite n’est pas due au problème de sécurité, mais plutôt à la rémunération classique. A cause d’un système «vicieux», explique-t-il, le sous-paiement des compétences et des créateurs de richesses a entraîné une perte pour notre pays. Il a ainsi plaidé pour un système de rémunération plus adapté. Amrani a également évoqué la concurrence «déloyale » dont sont victimes les différentes entreprises algériennes. «Nos entreprises d’engineering et de construction ferment les unes après les autres.» Même le secteur des services n’a pas été épargné. Il citera avec regret le transport des marchandises où «moins de 7 % du trafic est accordé à la flotte algérienne alors que le reste est cédé aux compagnies étrangères».
R. N.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable