Sports : MAHIEDDINE MEFTAH (L’HOMME AUX SIX CAN) :
«L'EN est capable d'aller loin»


L'ancien défenseur international algérien, Mahieddine Meftah, estime que la sélection algérienne est «capable de bousculer la hiérarchie » lors de la 27e édition de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2010 en Angola. L'actuel entraîneur-adjoint de l'USM Alger détient en compagnie de l'ex-star du football algérien Rabah Madjer, le record algérien en nombre de participations en phases finales de la Coupe d'Afrique des Nations (6), sur les treize que compte l'Algérie dans cette compétition continentale, sans compter le rendez-vous angolais.
«J'estime qu'on a une équipe capable de bousculer la hiérarchie lors de cette CAN et d'aller le plus loin possible. Il suffit seulement de jouer sur sa véritable valeur et afficher la même solidarité et le même état d'esprit que lors des éliminatoires jumelées CM-CAN», a déclaré à l'APS l'ancien défenseur des Verts, qui a pris part aux éditions de 1990, 92, 96, 98, 2000 et 2002. «Nous sommes qualifiés pour la Coupe du Monde et on devra prouver lors de cette compétition continentale que cette performance n'est pas le fait du hasard. Cette génération de joueurs pourrait vraiment créer la surprise d'autant plus qu'elle travaille dans de très bonnes conditions». Pour ce qui est des favoris de la CAN 2010, l'ancien joueur de l'USMA et de la JSK estime que la Côte d'Ivoire et le Ghana sont en pole position pour s'adjuger le titre. «Ce sont deux équipes qui ne sont pas à présenter et qui ont déjà prouvé leur valeur par le passé. Le tenant du titre, l'Egypte, n'est plus la même équipe qu'avant alors que le Cameroun est comme l'Algérie. Même dans la peau d'un outsider, il est capable de dicter sa loi lors de ce tournoi», a-t-il ajouté. Le détenteur du record de participations en phases finales estime que la Coupe d'Afrique qui s'est déroulée en 1990 en Algérie reste son meilleur souvenir. «Je ne suis pas près d'oublier les moments de joie après notre consécration en finale (ndlr, contre le Nigeria 1-0). J'avais à l'époque 18 ans et j'ai disputé le match du premier tour face à l'Egypte (2-0) ainsi que dix minutes de la finale. Cette édition reste le meilleur souvenir de ma carrière et je ne suis pas près de l'oublier.» Mahieddine Meftah estime, par ailleurs, que son mauvais souvenir reste la disqualification de l'Algérie pour la CAN 1994 qui s'était tenue en Tunisie. «On avait une très belle génération de joueurs qui aurait pu réaliser des merveilles lors de cette édition, mais l'affaire Karouf est tombée tel un couperet sur nos têtes et nous a empêchés de nous racheter après l'échec de Ziguinchor en 1992 au Sénégal», a-t-il regretté.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable