mardi 26 janvier 2010
Accueil | Edition du jour
 

Actualités
Périscoop
Régions
Culture
Vox populi
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


         Périscoop
Bouteflika récupère «sa» copie

Abdelaziz Bouteflika a ordonné à Ouyahia de surseoir à l’examen du «plan spécial 2010-2014», a-t- on appris d’une source très bien informée. Bouteflika a même récupéré «la copie» que le gouvernement avait commencé à examiner, la semaine dernière, lors d’une réunion spéciale. Suite...


Quand Barkat s’explique

Le dossier épineux de la grippe porcine constituera l’essentiel des travaux de la réunion du gouvernement, aujourd’hui. Selon une source bien informée, le ministre de la Santé, Saïd Barkat, est appelé à s’expliquer, notamment, au sujet du fameux contrat passé avec les Canadiens pour l’acquisition du vaccin, pourtant «déconseillé » par l’Institut Pasteur. Suite...


Esprit carré !

Y aurait-il des enfants de «chahid» nés en 1975 ?
La loi limite, en effet, à 35 ans l’âge des postulants externes aux concours d’accès à la Fonction publique. Or, l’on exige encore la justification, si possible, de son statut d’enfant de martyr de la Révolution. Et cette disposition légale, bien que devenue désuète depuis une bonne dizaine d’années, continue de meubler les annonces de recrutement émises par l’Administration. Les enfants de «chahid» nés au lendemain de l’indépendance, en 1962 ou en 1963, ouvriraient-ils encore droit à l’accès à la Fonction publique, en application de la règle limitant l’âge requis en l’espèce ?
Certains candidats auraient même des parents nés à l’indépendance !
Suite...


Rififi chez Djaâboub

Après ceux des Travaux publics et de la Pêche, un autre ministère contrôlé par le MSP en est aussi à défrayer la chronique judiciaire ! Ainsi et à en croire une source digne de foi, le ministre du Commerce, El- Hachemi Djaâboub, aurait limogé un haut responsable du Centre national du registre du commerce (CNRC). La raison en est toute simple : ce dernier est appelé à comparaître, demain, devant la justice pour le «détournement de 1,2 milliard de centimes » des œuvres sociales dudit centre. Suite...


  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger la version compressée

CE QUI S’EST RÉELLEMENT PASSÉ À TIBHIRINE

Télécharger

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site