Corruptions : POINT DE VUE D’UN INTERNAUTE
Pour le corrupteur, c’est que tout s’achète


Je vous remercie pour cette espace d’expression qui nous permet à nous les non-spécialistes de nous exprimer. La liberté d’expression n’est pas l’apanage des seuls académiciens qui ont le défaut d’être trop académiques et donc souvent incompréhensibles. La corruption puisque c’est d’elle qu’il s’agit, comme le virus H1N1, est en train de gagner du terrain, et comme la maladie, elle est endémique.
La corruption, si nous essayons de la définir (non pas de manière académique), est une transaction frauduleuse, un service contre une somme d’argent ou un quelconque service. On a recours à elle quand nous savons pertinemment que nous ne possédons pas les compétences ou les savoirs requis pour accéder à ce que nous désirons : un poste de responsabilité, un emploi, un achat, etc. Pour le corrupteur, il n’existe qu’un principe : c’est que tout s’achète. Absolument tout. Pour avoir bonne conscience, on ne parle pas de corruption, on utilise des euphémismes, le «café» par exemple : tout un lexique thématique a été développé, ainsi qu’un langage codé que seuls les initiés comprennent. Les initiés, un groupe d’individus rompus aux manœuvres frauduleuses : comme les hypocrites, ils sont difficilement repérables, ils ont aussi l’art du camouflage. Des caméléons doués de parole : généralement, ils sont reconnaissables à cela. Ils s’habillent trop bien et exposent leur réussite sociale (voitures dernier cri, villas haut standing) et bien entendu, ils occupent des postes-clés dans tous les domaines. Ils connaissent par cœur tout un arsenal de lois, de décrets de nature répressive (la loi interdit de.... et de ....) : ils ne se risqueront jamais à vous lire vos droits et comme ils sont nombreux, ils forment un réseau inextricable ou personne ne s’engager au risque de s’y perdre. En attendant des jours meilleurs, prenons notre mal en patience et prions Dieu tout puissant d’affermir notre foi afin que nous ne sombrions pas dans l’hérésie, voire la folie.
Guermoud Mohamed

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable