Vox populi : VOS MESSAGES

• Leurs scanners vont me déshabiller
Vraiment, c'est une insulte à notre égard que de nous mettre sur la liste des pays à risque. Chaque Algérien qui se dirige maintenant vers un aéroport étranger est suspecté de terrorisme quelles que soient sa situation et sa condition sociale. Personne n'est épargnée, ni homme, ni femme, ni même enfant. L’insulte qu'on subit est indescriptible.
Comment pourrai-je moi, une fière femme algérienne, musulmane, arabe-berbère, descendante des martyres et des moudjahidine, laisser une tierce personne m'abaisser ? Comment pourrai-je les laisser me toucher, me faire lever les mains et me faire tourner et retourner pour leur scanner ? Non, ça, je ne peux même pas l'imaginer. Sans parler de leurs regards qui nous disent «terroriste, assassin». Monsieur, moi aussi je ne voyagerai pas car cela va de ma dignité d'être humain d'abord. Une Algérienne fière
• Les bâtisses empêchent la route d’aller plus loin…
La route à double sens qui est en voie d'achèvement, partant d'Alger-Plage et qui traverse la CIB, présente un impair ! Elle devrait se prolonger jusqu'au Café- Chergui, mais elle s'arrête net, par la force des choses, à cause des nouvelles bâtisses érigées au milieu du trajet de ladite route à double sens (?). Et nous, habitants de CIB et Haï Galloul, commune de Bordj-el-Bahri, dénonçons vivement la noncontinuité de ce projet qui pénalise les usagers et réclamons la réalisation complète de cette route à double sens. Les habitants de CIB Bordj-el-Bahri

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable