jeudi 18 mars 2010
Accueil | Edition du jour
 

Actualités
Périscoop
Régions
Culture
Vox populi
Sports
Femme magazine
Le Soir des Livres
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


         Périscoop
Keolis jette l’éponge

Keolis, l’entreprise française qui a décroché le marché de la gestion du tramway d’Alger, aurait décidé de partir. Selon des sources proches du ministère des Transports, cette décision serait due au retard dans la mise en service de ce projet. Suite...


Le dîner d’Ouyahia

Ahmed Ouyahia a fait une apparition très discrète, mardi soir, à l’occasion de la Conférence des ministres des Affaires étrangères des pays du Sahel. En fait, le Premier ministre avait présidé un dîner en l’honneur des participants à cette rencontre. Suite...


Les grévistes du week-end

Après un long combat pour faire valoir leurs droits, les enseignants protestataires ont été surpris de voir leurs fiches de paye être amputées des journées de grève, et ce malgré la promesse du ministère de leur verser leur salaire intégralement en cas de reprise. Mieux, certains enseignants se sont vu comptabiliser les week-ends comme … journées de grève. Suite...


Le lapsus de Babès

Le président du Conseil national économique et social (Cnes), Mohamed-Seghir Babès, lors de son allocution d’ouverture des travaux de la deuxième plénière en formation workshop du comité adhoc sur «le développement et le renforcement des capacités des PME», qui se sont déroulés hier au Sheraton Club des Pins, a fait un lapsus très révélateur. En effet, en souhaitant la bienvenue aux invités, il s’est adressé à la représentante de la Banque africaine de développement (BAD) en disant : «Merci à la représentante de la Banque mondiale d’être venue.» Quelqu’un le corrigea et, très confus, il rectifia le tir, sous les regards amusés de l’assistance. Apparemment, l'établissement financier international qui a longtemps «sévi» en Algérie continue à hanter nos institutions ! Suite...


  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger la version compressée

CE QUI S’EST RÉELLEMENT PASSÉ À TIBHIRINE

Télécharger

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site