Actualités : ASSASSINAT DES SEPT PATRIOTES DE SIDI-AÏCH
Les auteurs du carnage identifiés


La vaste opération de ratissage déclenchée par les forces de l’ANP il y a une dizaine de jours dans la région de Tifra, pour débusquer le groupe armé auteur de la sanglante embuscade ayant coûté la vie à sept Patriotes, au lieu-dit Lemtehar, dans la localité de Tinebdar, est toujours en cours, avec la même intensité.
D’importants moyens humains et matériels sont toujours déployés par l’armée dans les périmètres ciblés par l’opération de traque des sbires du GSPC qui infectent les massifs forestiers de cette région de la Basse-Kabylie, l’Akfadou. Des hélicoptères ont bombardé à plusieurs reprises, depuis le début de l’opération, les endroits suspectés d’abriter les sanguinaires du GSPC, recherchés sur les hauteurs surplombant la station thermale de Sillal (Tifra). Dans la matinée de lundi dernier, les forces de l’ANP ont passé au peigne fin toute la zone comprise entre Remila (Fenaïa) et Izoughlamene, dans la commune de Tifra. La zone située sur les hauteurs de la briqueterie de Remila a été aussi intensément pilonnée à l’aide de mortiers, affirment nos sources. Les forces de l’ANP, appuyées par des éléments de la Gendarmerie nationale et de la Garde communale ainsi que par des GLD, ont dressé un impressionnant bouclier autour du périmètre situé entre Tifra, Adekar et Akfadou, considéré comme une zone de repli des sanguinaires terroristes du GSPC. Toutes les routes, pistes et autres sentiers menant vers la zone des opérations sont filtrés par les militaires et les gendarmes. Les éléments de l’Unité des forces spéciales de l’ANP sont également sur les lieux des opérations, avec comme mission de repérer et de neutraliser le groupe armé. Si aucune information officielle n’a jusque-là filtré sur l’état d’avancement du ratissage et le bilan des opérations, une source au fait du dossier sécuritaire nous a confié que les auteurs de l’horrible attentat du 3 avril dernier ont été identifiés. A en croire notre interlocuteur, le groupe armé du GSPC, devenu Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), auteur de l’embuscade meurtrière qui a ciblé, dans la municipalité de Tinebdar, les sept Patriotes assurant la sécurité de l’entreprise réalisatrice d’une ligne de haute tension, se composerait d’une douzaine d’éléments. Il s’agirait de la seriat «El-Wanchir» que dirigerait le sinistre Sandjak Djamel Eddine, alias «émir Billal», de la katiba «Tarik Ibn Ziad» qui active dans les massifs forestiers de l’Akfadou et d’Adekar. Artificier du GIA que dirigeait à l’époque le sanguinaire «émir» Hassan Hattab, le terroriste en question, qui a rejoint les maquis islamistes en 1996, est originaire de Bordj-Ménaïel, nous a-t-on précisé.
R. R.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable