Sports : BOXE
CHAMPIONNAT NATIONAL ÉLITE (4e JOURNÉE )
Constantine sur le rythme du… gong


De Boudouaou (wilaya de Boumerdès) à Constantine, en passant par Alger et Tizi-Ouzou, le championnat national élite, nouvellement inclus dans le calendrier national de la Fédération algérienne de boxe, aura vécu sa quatrième journée.
Une 4e journée que la ville de Constantine a abritée pour célébrer la Journée du savoir et par la même occasion faire vivre aux nombreux fans du noble art des moments fort intenses sur le rythme des coups de gong qui retentiront dans l’antique Cirta. Le championnat national élite qui connaîtra sa quatrième journée, ce vendredi à Constantine, promet énormément. Elle comprendra principalement 23 combats où les boxeurs doivent confirmer leur classement pour certains, alors que les autres doivent marquer des points en gagnant lors de cette sortie constantinoise. C’est précisément le cas de Mechenoui Abderrahim (CHB) qui rencontra un véritable os, Brahimi (MTEE) en l’occurrence. Soltani M’barek (GSP) viendra, lui aussi, pour rattraper le retard qu’il accuse dans le classement. Ouadahi Mohamed-Amine (GSP) est jusque-là irréprochable, puisqu’il a remporté brillamment tous les combats qu’il a livrés. C’est le cas de son coéquipier en équipe nationale, Ouradi Halim (ASA Protection civile) qui reste, lui aussi, invaincu. Badji Salim (ASPC) croisera les gants avec Beziaz Abderrahmane (COV Tiaret) et essayera certainement de préserver une avancée avant de rencontrer Ouadahi lors de la dernière journée (5e). Chez les légers, Chadi Abdelkader (NRB Aïn-Azel) semble être le maître incontesté de cette catégorie qu’il domine de bout en bout, et ce, depuis plusieurs années. Ce n’est pas Bacha Amine (ASAPC), qui a une chance en or de remporter les points de sa sortie constantinoise, ni Belhout (NRBAA) qui vont s’y opposer. Filali Nacer-Eddine (CHB) qui évoluera chez lui et vu sa technicité, malgré une méforme apparente, n’éprouvera pas de grandes difficultés pour disposer de son adversaire du jour. Fodil Mohamed (ASAPC) et Haloui (EN militaire) s’expliqueront sur le ring pour se départager, même si le pompier de métier (Fodil) a une longueur d’avance sur le militaire de carrière (Haloui) qui reste sur une défaite précédemment. Toujours dans cette catégorie de poids (69 kg), Keddache Zoheir (RCB), que tout le monde attend de pied ferme, évoluera sur du velours lors de cette journée, en attendant la grande confrontation de la 5e et dernière journée de la phase aller. Rahou Abdelmalek (GSP), Benchala Mohamed (RC Boumerdès) et Meslouh Samir (EN militaire) essayeront, chacun en ce qui le concerne, d’amasser plus de points pour occuper la tête du classement avant la dernière journée qui se jouera à Tiaret le 30 de ce mois. L’autre Benchabla, Abdelhafid (RC Boumerdès), est imbattable et il est le roi de sa catégorie (81 kg), malgré la concurrence affichée lors de la première journée par Bounaga Faouzi (CHB). Ce dernier, qui va évoluer at home, n’aura pas de difficultés à gagner face à celui qui le croisera ce vendredi. L’entrée fracassante de Touilbini Abdelaziz (GSP) à Boudouaou (3e journée) fait, immanquablement, de lui le champion de cette catégorie de poids (91 kg), malgré la présence de quelques poids lourds, à l’instar de Grimès Mohamed (ASAPC) et Ramdani Azzedine (Tizi-Ouzou). D’ailleurs, Grimès Mohamed totalise déjà une défaite qu’il a concédée devant Benguerni (EN militaire) lors de la première journée disputée à Alger (El- Achour). L’autre combat, très attendu d’ailleurs, opposera Bouloudinat Choïeb (CHB) à Rahmani Kamel (GSP). A Boudouaou, Rahmani Kamel (+91 kg) a su prendre le dessus sur le Constantinois, Bouloudinat. Ce dernier, international de statut, n’a pas montré toutes ses qualités, le fera-t-il chez lui et devant son public ? Boubraouet Hamoud (GSP), chez les mouches (51 kg), a apparemment bien fait de passer à une catégorie supérieure, puisqu’il est reste invincible jusque-là et tout porte à croire qu’il le demeurera. Enfin, chez les mimouches (48 kg), où aucune hégémonie n’est à signaler, il y aura certainement du grabuge, puisque leurs principaux animateurs, Flissi (RCB), Flilissa (MTEE), Mezener (ASAPC) et Soltani (ESB), n’ont pas encore affiché leurs véritables intentions. Toutefois, une chose demeure certaine, ça ne pardonne pas entre eux. Chacun se voit champion, même si Mezener semble être le maillon faible de cette catégorie qu’il n’a pas quittée depuis longtemps. Lors de cette 4e et avant-dernière journée du championnat national élite, qu’abritera Constantine, il est attendu d’assister à des chamboulements dans la hiérarchie établie jusque-là. Cela semble être plus qu’une certitude. Constantine ne demande que ça !
A. A.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable