Sports : ITALIE
La candidature italienne à l’Euro- 2016 «harmonieuse et unie»


«La candidature de l’Italie (pour l’organisation de l’Euro-2016) est harmonieuse et unie», a assuré mardi à Rome le sous-secrétaire d’Etat à la présidence du Conseil, Gianni Letta, au terme d’une rencontre avec des représentants de l’Union européenne de football (UEFA). «Nous pensons avoir une valeur ajoutée en raison de notre patrimoine archéologique, de nos paysages et du climat », a continué M. Letta, ajoutant : «Nous avons répondu à toutes les demandes qui ont été adressées par la commission de l’UEFA».

La commission, qui a déjà rendu visite à la Turquie et s’apprête à se rendre en France, est conduite par le Portugais Gilbert Madail, membre du comité exécutif de l’UEFA. Hier matin, elle s’est entretenue avec les représentants du gouvernement italien ainsi que les dirigeants de la Fédération (FIGC), de la Ligue des clubs professionnels (Lega Calcio) et certains des maires des villes candidates. L’Italie, au même titre que la France et la Turquie, a déposé mifévrier son dossier de candidature à l’organisation de l’Euro-2016, le premier de l’histoire à 24 équipes, dont le pays hôte sera désigné le 28 mai à Genève par le comité exécutif de l’UEFA. De son côté, le sous-secrétaire d’Etat à la présidence du conseil délégué aux Sports, Rocco Crimi, s’est dit confiant quant à l’adoption rapide d’une loi sur les stades qui constituerait un atout de plus pour la candidature italienne. Cette loi doit notamment faciliter la privatisation des stades, ainsi que leur construction ou leur rénovation notamment grâce à des taux d’intérêts bas et moins d’«obstacles» administratifs. A l’heure actuelle, tous les stades appartiennent aux communes sauf celui à venir de la Juventus à Turin, actuellement en construction, et le Stade olympique de Rome qui appartient au Comité olympique italien (Coni). «Il y a une forte volonté politique d’obtenir l’adoption (de la loi) dans un bref délai», a précisé M. Crimi.

JUVENTUS
Saison terminée pour Giovinco

Le milieu offensif de la Juventus, Sebastian Giovinco, 23 ans, victime d’une blessure musculaire à la jambe gauche, sera écarté des terrains pour une durée estimée à 40-45 jours, ce qui signifie que sa saison est «considérée comme terminée», a annoncé hier le club turinois. Si Giovinco n’a jamais été titulaire (14 matches en championnat, 1 but), cette blessure n’arrive pas au meilleur moment pour la Juve, actuelle 6e de Serie A et qui espère toujours accrocher la 4e place, la dernière qualificative pour la Ligue des Champions, en fin de saison. Vendredi, l’équipe turinoise affrontera l’Inter (2e) quadruple championne en titre à Milan en match avancé de la 34e journée.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable