Actualités : CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE DES 5+5 À ORAN
Première conférence ministérielle sur l’environnement et les énergies renouvelables


Oran abritera les 26 et 27 avril la première conférence ministérielle du Dialogue méditerranéen des 5+5, qui regroupe dix pays riverains de la Méditerranée occidentale. Cette réunion portera sur l’environnement et les énergies renouvelables. Parmi les thèmes retenus, les changements climatiques dans cette région ainsi que l’état actuel de la Méditerranée (dégradation de la côte, flux migratoires vers le littoral…).
Les débats devraient aboutir à une gestion intégrée des zones côtières, ayant également pour souci de faire face aux phénomènes anthropiques (actions de l’homme). Contrairement à ce qu’avait annoncé le ministre de l’Energie et des Mines, cette rencontre n’aura pas lieu au niveau du Centre des conventions d’Oran (CCO) mais à l’hôtel Sheraton, comme indiqué dans un communiqué parvenu à notre rédaction. Les 5+5, enceinte de dialogue politique, regroupent dix pays riverains du Bassin occidental de la Méditerranée : les cinq pays de l’Union du Maghreb arabe (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie) et les cinq autres de l’Union européenne (Espagne, France, Italie, Malte et Portugal). Les réunions des 5+5, depuis la première rencontre à Rome en 1990, ont lieu régulièrement au niveau des ministres des Affaires étrangères, mais aussi de ceux de l’Intérieur et du Tourisme. Dans le prolongement de ces rencontres, la réunion d’Oran constitue la première conférence ministérielle consacrée à l’environnement et aux énergies renouvelables. Elle est coprésidée par l’Algérie et l’Espagne. C’est lors de la rencontre des ministres des Affaires étrangères des pays de la Méditerranée occidentale, réunis en avril 2009 à Cordoue (sud de l'Espagne) dans le cadre du Dialogue des 5+5, que la proposition algérienne d’abriter cette réunion a été retenue. Ce cadre de dialogue et de concertation élargit ainsi ses centres d’intérêts, inaugurés par des thèmes liés à la crise économique mondiale et à l’Union pour la Méditerranée, pour les porter sur le terrain du développement durable, de l’environnement et des énergies renouvelables.
Amel B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable