Régions : EXAMENS DE FIN D’ANNÉE À RELIZANE
Tout est fin prêt


Selon M. Bechlagham Yahia, directeur de l’éducation nationale de la wilaya de Relizane, tout est fin prêt pour les épreuves de fin d’année. L’examen de 5e AP, appelé communément fin de cycle des études primaires, qui aura lieu le jeudi 27 mai 2010, verra la participation de 12 839 élèves qui composeront au niveau de 54 centres répartis à travers les 38 communes de la wilaya.
Il est prévu la mobilisation de 1 610 surveillants, 316 encadreurs, dont 54 observateurs, pour assurer le bon déroulement de cet examen qui comprend trois disciplines : langue arabe, langue française et calcul. Les candidats bénéficieront d’un repas à la cantine scolaire ou d’un sandwich consistant, des friandises, du jus et des fruits. La correction se déroulera au lycée Ahmed-Francis, implanté à la cité résidentielle à Relizane. Une session de rattrapage au profit des recalés aura lieu le 24 juin. 10 280 candidats des deux sexes, dont 58 libres, subiront les épreuves du BEM les 1er, 2 et 3 juin 2010 au niveau de 37 centres répartis dans les localités les plus importantes de la wilaya. Dans ce contexte, 2 012 surveillants, 230 encadreurs, dont 74 observateurs, soit 2 par centre, sont convoqués pour veiller à la régularité de cet examen. Le technicum de Sidi Tarek abritera la correction des épreuves. Du 6 au 10 juin 2010, ce sont 7 569 candidats, dont 4 216 filles, qui subiront les épreuves du baccalauréat dans 25 centres, judicieusement répartis sur les communes de la wilaya. Le directeur de l’éducation nous précise que le bac nouveau système englobe 7 569 candidats, dont 811 libres, alors que l’ancien système verra la participation de 1 004 candidats, dont 319 filles. Les services de l’éducation ont convoqué 1 765 surveillants, 366 encadreurs, dont 75 observateurs, soit 3 par centre. Le lycée Adda-Benada a été choisi pour la deuxième fois pour abriter la correction du bac. Les responsables de l’éducation ont bénéficié d’une précieuse collaboration des services de la wilaya puisque les secteurs des services de sécurité, de la santé et de la Protection civile sont impliqués pour le bon déroulement des examens de fin d’année scolaire.
A. Rahmane

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable