Sports : FOOTBALL
À J-15 DE L’OUVERTURE DU TOURNOI
Réglages, écrémages et peurs des blessures


Les larmes de Jose Mourinho pour sa deuxième Ligue des champions ont tourné la page des saisons en club : place au Mondial-2010, dans un peu plus de deux semaines, alors que les 32 qualifiés affinent leurs réglages, écrèment leurs listes et vivent dans la peur de la blessure.
La Coupe du monde approche à grand pas. Le président sud-africain Jacob Zuma a ouvert samedi le gigantesque stade de Soccer City, qui accueille l'ouverture et la finale du Mondial-2010 dans le no man's land entre Johannesburg et Soweto. Il y a encore des petites choses à régler : le coup d'envoi a dû être retardé de 30 minutes en raison des bouchons créés par l'affluence des fans, venus saisir cette occasion unique de vivre de l'intérieur le stade en forme de calebasse, symbolisant l'Afrique pour la première Coupe du monde jamais organisée sur le continent. Pour les sélections, en préparation, la peur de la blessure règne. L'Argentine a retenu son souffle quand, vendredi, Lionel Messi a écourté sa séance après un coup à la jambe droite lors d'un choc avec Javier Mascherano. Plus de peur que de mal et «La Puce», meilleur buteur de la Liga et de la Ligue des champions, a ensuite rassuré un pays tout entier.
Frayeur de Gallas en... buggy
Autre bonne nouvelle, les Argentins ont récupéré dans leurs rangs deux joueurs qui viennent d'être sacrés champions d'Europe en clubs, avec l'Inter Milan samedi face au Bayern, Walter Samuel et Diego Milito. Leur compatriote Martin Demichelis, qui joue au Bayern, devra vite mettre sa déception de côté. La plus grande tragédie au rayon forfait est revenue aux Allemands. Lundi dernier, Ballack a rejoint ses coéquipiers en Sicile, comme prévu. Mais ce qui ne l'était pas, c'est que le milieu de terrain de Chelsea arrive avec des béquilles, le pied droit plâtré, avec un certificat médical le privant de sa troisième et dernière Coupe du monde… En France, c'est un autre coup dur : Lassana Diarra, milieu récupérateur titulaire, a dû dire adieu au premier Mondial organisé sur le sol africain pour une anémie falciforme, une maladie du sang qui s'est déclenchée avec l'altitude, les Bleus se préparant dans les Alpes françaises, à Tignes. William Gallas, lui, qui s'est remis d'une blessure au mollet gauche, s'est fait une belle frayeur dimanche quand son buggy s'est couché sur un côté, pendant cette activité ludique. Le Gunner ne souffre que d'égratignures. Avec le forfait de «Lass» Diarra, le groupe des Bleus est ainsi passé de 24 à 23 joueurs. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas encore de nouveaux changements à attendre dans la liste française.
Pronostics
D'autres sélectionneurs, comme l'Espagnol Vicente del Bosque, ont déjà livré leur liste des 23 (date butoir, 1er juin à minuit) : l'ailier du Barça Pedro, le gardien du club catalan Victor Valdés et le milieu de Bilbao Javi Martinez, qui ne comptent aucune sélection, ont été retenus dans les 23. Pour la petite histoire, le Mondial a mal commencé pour le Paraguay, en stage en France, qui s'est fait dérober 110 000 dollars (90 000 euros). Et qui dit Mondial, dit petit jeu des pronostics. La banque américaine JP Morgan a prédit mercredi que l'équipe d'Angleterre remporterait le Mondial-2010. Appliquant au football l'analyse quantitative qu'elle utilise pour l'évaluation des valeurs de marchés, la banque estime que le Brésil détient «l'équipe la plus forte», devant l'Espagne et l'Angleterre. Mais le tableau des matches permettra aux Anglais de brandir la Coupe. La France se classe septième selon le modèle de la banque.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable