Actualités : ILS MENACENT DE REPRENDRE LA CONTESTATION
Les paramédicaux reçus aujourd’hui par la tutelle


Réaction prompte du ministère de la Santé : au lendemain des inquiétudes exprimées par le Syndicat algérien des paramédicaux (SAP), une rencontre est programmée aujourd’hui au ministère de la Santé pour tenter de désamorcer la crise.
Dimanche, le SAP adressait une requête au ministère de la Santé dans laquelle il exprimait ses inquiétudes au sujet de la mouture du statut particulier des paramédicaux. Le SAP y explique, en effet, qu’il est toujours dans l’attente d’une copie verbale de la réunion ministère de la Santé-Direction générale de la Fonction publique. N’ayant pas connaissance du contenu dudit procès-verbal, le SAP a, en plus, reçu des informations faisant état de modifications importantes dans le contenu du statut. La mouture envoyée à la Direction de la Fonction publique constitue, selon le président du SAP, un net recul. Selon M. Gachi, les paramédicaux se retrouvent à l’échelle 10 comme avant cette mouture, ce qui est «inacceptable». Pourtant, dit-il, il était convenu que les modifications soient notifiées à temps au représentant des paramédicaux avant d’être promulguées. Ce que les paramédicaux craignent, c’est d’être mis devant le fait accompli. C’est pour cette raison qu’ils ont réagi, appelant le nouveau ministre de la Santé à rapidement intervenir afin d’éviter le pourrissement de la situation. Le SAP, indique son président, espère une rapide promulgation du statut afin de pouvoir entamer les négociations autour du régime indemnitaire. La réunion prévue aujourd’hui permettra aux syndicalistes d’exposer leur point de vue et de, surtout, dire l’impatience des paramédicaux qui ne comprennent pas pourquoi leur statut particulier tarde à être promulgué.
Nawal Imès

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable