Mondial : DEMPSEY ACCUSE LES ARBITRES D’ENCOURAGER LE JEU BRUT ET PHYSIQUE :
«Nous devrons nous adapter face à l’Algérie»


Après ses deux premières rencontres face aux Anglais et aux Slovènes, le sélectionneur américain Clint Dempsey, rapporte le journal américain Washington Post dans son édition d’hier, a jugé que les arbitres ont jusque-là encouragé le jeu physique et qu’il compte se rattraper face à l’Algérie en recommandant à ses joueurs de développer un jeu dur.
Mehdi Mehenni - Alger (Le Soir) - «Avant le tournoi, ils nous ont dit que toute faute commise dans la surface de réparation serait sanctionnée par une pénalité et tout acharnement autour d'un joueur par un avertissement. Mais la réalité a été tout autre. Il faudra donc s’adapter », a déclaré dimanche dernier le coach américain Clint Dempsey à l’envoyé spécial du Washington Post en Afrique du Sud . Ainsi, le sélectionneur des «USA, USA» pense que l’inaction du referee Coulibaly, qui a arbitré leur second match face à la surprenante équipe slovène et qui a laissé les choses se passer comme nous l’avons vu sur le terrain, a conduit à une véritable bousculade dans les deux surfaces de réparation, surtout après son refus, injustifié, du but inscrit à la 85’ par le joueur américain Edu. Selon lui, après cette erreur d’arbitrage, la tension est montée d’un cran chez ses joueurs bien qu’à la fin, ils aient quand même pu maîtriser leurs émotions. Une attitude certes exemplaire et qui démontre l’esprit sportif de la sélection américaine, affirme-t-il, mais que les joueurs ne comptent pas adopter face aux capés de Saâdane, surtout que la victoire est plus que nécessaire pour les deux camps afin d’entrevoir une qualification au second tour. «D’entrée de jeu, vous allez pouvoir évaluer dans quel état d’esprit le referee arbitre le match. Et c’est à ce moment là que vous saurez ce qu’il faudra faire ou ne pas faire. Il faudra s’adapter. Si les Algériens développent un jeu agressif et que l’arbitre laisse le match se poursuivre ainsi, il faudra tout de suite répliquer et adopter la même forme de jeu. C’est comme ça que vous devrez jouer», a-t-il ordonné à ses joueurs, selon toujours le Washington Post qui affirme que Clint Dempsey est prêt pour le même jeu dur développé avec le club anglais Fulham. «C’est un jeu qui ne vous est pas étranger et que vous avez l’habitude de pratiquer en Premier league, avec des équipes très physiques telles que celles de Stockholm, Blackburn et Bolton», a-t-il souligné à l’intention de ses joueurs, dont la plupart évoluent dans le championnat anglais.
Condition physique, l’autre souci de Dempsey
Après les grands efforts physiques qu’ont eu à fournir les Américains sur le terrain pour revenir au score face aux Anglais puis aux Slovènes, le sélectionneur Dempsey craint que ses joueurs n’en ressentent les effets demain face à l’Algérie. Pour lui, revenir dans le match après que les Slovènes eurent mené par 2 buts à zéro a dû vider ses joueurs de leur énergie et il ne sera donc pas facile de récupérer d’ici mercredi. Mais malgré cela, le coach des «USA, USA» ne compte pas baisser les bras. «Il est vrai que mes joueurs sont épuisés, mais ils savent très bien que nous sommes dans une Coupe du monde et que nous devons tout faire pour avoir un bon moral et un physique à toute épreuve pour ce match. Je peux vous assurer que nous n’allons pas montrer des signes de fatigue et que nous allons donner tout ce que nous avons, quitte à laisser nos poumons et notre cœur sur le terrain», a-t-il assuré à la presse américaine.
M. M.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable