Mondial : L’EN S’EST ENTRAÎNÉE DANS UN STADE NON RETENU PAR LA FIFA
Les Verts découvrent l’antre des Mamelodi Sundowns


L’arrivée avancée de la délégation algérienne à Pretoria a mis en alerte le comité local d’organisation de la Coupe du monde. Un stade d’entraînement était indispensable pour l’équipe afin de prendre le tempo de cette ville située à 1 500 mètres d’altitude et qui accueillera demain la «finale» du groupe USA-Algérie.

De nos envoyés spéciaux en Afrique du Sud, Mohamed Bouchama et Amine Andaloussi

Après plusieurs heures d’attente et de palabres, le choix est fait : l’équipe de Saâdane est invitée à prendre ses repères prétoriens sur la pelouse du HM Pitje Stadium, situé à quelque 15 minutes du Loftus où se tiendra la rencontre de la troisième journée. C’est le temple d’un grand club sud-africain qui a bourlingué partout en Afrique. Les Mamelodi Sundowns sont champions en Afsud et ont vécu de belles aventures dans les coupes africaines. De l’extérieur, le stade est squelettique. Seule la tribune officielle est en dur, en béton armé. Le reste des gradins est construit en tuiles métalliques. Cela donne l’image d’un grand manège qui surplombe une pelouse verdoyante. En tout plus potable que notre temps du 5-Juillet. La troupe à Saâdane en a fait la découverte. Pendant une heure et demie, le coach national a laissé libre cours à son imagination. Après les échauffements de rigueur avec ballons, les joueurs seront appelés à disputer un match d’application durant lequel plusieurs variantes étaient mises à l’épreuve. Surtout concernant le compartiment offensif où les paires Boudebouz-Djebbour et Djebbour-Matmour ont été revues et corrigées. Les autres zones de l’équipe ont été préservées. On ne change pas une défense qui défend bien, encore moins un milieu complètement à son aise avec le duo Yebda-Lacen. Seule grande énigme, l’attaque algérienne. Qui pourrait l’animer. Le bon Ziani qui est revenu aux entraînements après deux jours de récupération n’est pas indiqué. Ces deux premiers matches dans ce Mondial ont été globalement décevants. Pas la moindre balle de but à ses attaquants, il est vrai peu nombreux à se présenter dans la zone de vérité. Le sociétaire de Wolfsburg a raté un but face aux Slovènes et a failli offrir un aux… Anglais. Alors, la chance à Boudebouz pour animer ce compartiment maudit. Gagner les USA peut passer par une révolution dans l’équipe de Saâdane. Boudebouz à la place de Ziani. C’est un coup osé. Saâdane est-il prêt à sacrifier un autre joueur parmi les cadres de l’équipe ?
M. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable