Culture : SPECTACLE DE CONCHA JARENO À ALGER
Beau, comme un vrai flamenco


Concha Jareno a séduit le public algérois. La danseuse espagnole est accompagnée par cinq chanteurs et musiciens. Le flamenco, c’est tout simplement une belle musique.
C’était «simplement flamenco », mais c’est mieux que tout. «Simplement flamenco » était le titre du spectacle de Concha Jareno, samedi, au Théâtre national algérien Mahieddine- Bachtarzi à Alger. La danseuse espagnole est montée sur scène accompagnée par cinq chanteurs et musiciens. Debout, Gema Caballero et David Vazquez applaudissent sans interruption pour donner le rythme. Concha Jareno porte une longue robe espagnole rouge et noire. Avec curiosité, nous nous demandons pourquoi deux micros sont posés à même le sol. La réponse est donnée par la danseuse qui, de ses deux pieds, tape sur les planches du TNA, comme on joue des percussions. Le premier morceau Seguiriyas nous rappelle une évidence : la musique espagnole ressemble beaucoup à la musique populaire algérienne. Gema Caballero et David Vazquez se relaient au chant. Concha Jareno (prononcez, Jarenio) revient au troisième morceau avec une nouvelle robe et une nouvelle coiffure. Elle danse merveilleusement bien. Les morceaux se succèdent : Tangos, Milonga, Guajira, Ipanema, etc. Jareno, un éventail à la main, porte, maintenant, une très longue robe claire dont une bonne partie traîne sur le sol. Si vous croyez que cela va la gêner pour danser, vous vous trompez. Et voila ! Elle bouge, saute et tourne dans les airs avec grâce et agilité. La robe colle à son corps. Elle soulève un peu cette robe et on découvre que ses chaussures sont de la même couleur que la robe. Kike Terron joue de plusieurs percussions, y compris «la caisse» sur laquelle il est assis. Le quintet est complété par le guitariste Flavio Rodrigues et le violoniste Raul Marquez. Maintenant, c’est un «solo musical» que le nombreux public écoute. Il apprécie également les morceaux Farruca et Caracoles avant de réserver une ovation aux artistes espagnols. Le spectacle de Concha Jareno est son groupe a été organisé en collaboration avec l’Institut Cervantès d’Alger à l’occasion de la présidence espagnole de l’Union européenne. Madrilène de naissance, Concha Jareno est lauréate, entre autres, du prix national d’art flamenco en 2007 et de celui de la meilleure chorégraphie soliste au Concours de chorégraphie en danse espagnole et flamenco de Madrid, la même année. On dit que la simplicité et la subtilité sont les caractéristiques principales des grandes œuvres artistiques. «Concha Jareno réunit cela et plus encore en un seul spectacle étincelant et intense», a-t-on écrit au sujet de la chorégraphe espagnole. Le public algérien a eu le privilège de découvrir ça…
Kader B.



Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/06/22/article.php?sid=101923&cid=16