Mondial : LES BELGES SALUENT LA PERFORMANCE DES FENNECS
Si tu vas à Rio...


Les Belges ont, durant ce Mondial sud-africain, soutenu l’Algérie.

De notre bureau de Bruxelles, Aziouz Mokhtari


Pour de multiples raisons. Les liens entre les deux Fédérations de football de Belgique et d’Algérie ont toujours été forts, étroits. Durant les années difficiles qu’a traversées le pays et son football, deux entraîneurs du royaume ont opté pour l’Algérie. Robert Waseige et Georges Leekens. Le premier a été sélectionneur de Belgique, le second l’est présentement. Le match USA-Algérie, les Belges avaient une raison supplémentaire de le suivre attentivement. L’arbitre de la rencontre étant un enfant du pays. Grand sifflet européen, De Bleckere (prononcez Bleckeureu) vise clairement l’arbitrage de la finale de ce Mondial sud-africain. D’où les images interminables, incessantes, nombreuses des chaînes publiques belges tant néerlandophones que francophones, qui prouvent que le fameux «premier but américain» a été refusé pour hors-jeu, en application des règlements. Le drapeau levé de l’arbitre assistant et le sifflet annulatoire de Bleckere sont une décision arbitrale de grande valeur, de connaissances parfaites des nouvelles lois régissant le hors-jeu. De Bleckere ira-t-il en finale ? Quant à la confrontation entre Américains et Algériens, tout le monde s’accorde ici pour conclure que ce fut un beau match, une belle empoignade. Les USA l’ont emporté parce que, sans doute, ils l’ont voulue plus que les nôtres. Les Fennecs se sont, il est vrai, relâchés dans les dernières minutes, concluant, sans doute, prématurément qu’il était impossible d’en mettre deux aux Etats-Unis. N’empêche, les Fennecs ont été admirables pendant cette épreuve sud-africaine. La tuile initiale (défaite contre la Slovénie), si elle a laissé des traces, n’a pas pour autant empêché les Algériens de réagir brillamment face aux Anglais, puis aux Américains. Dans ce Mondial, l’Algérie a tout gagné. Une belle équipe, jeune et d’avenir, un gardien de but, valeur-refuge sûre, de dimension planétaire, une cohésion dans le jeu et beaucoup de maturité. Un autre tour supplémentaire ? Ça n’aurait pas servi à grand-chose, vu le nombre des blessés verts, des avertis et des cuits. Plusieurs joueurs — Ziani, Antar Yahia — sont allés au-delà de leurs limites physiques et physiologiques. Les Verts doivent et, sans doute le seront-ils, être reçus par le public et par les autorités avec tous les égards. Ils ont donné de la joie et du bonheur pendant deux ans à un peuple meurtri et démoralisé. Puis, suprême effort, ils se sont comportés plus qu’honorablement en Afrique du Sud. Et le meilleur est à venir. C’est la conclusion, concernant les Verts, d’un commentateur spécialisé de la RTBF (Télévision publique belge francophone). Direction Brésil 2014.
A. M.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable