Le Soir Auto : ESSAI
NOUVEAU ISUZU D-MAX
Une évolution qualitative remarquable


Lancé dernièrement par Diamal, le représentant de la marque japonaise Isuzu en Algérie, le nouveau D-Max arbore une nouvelle silhouette plus raffinée avec une face avant imposante, des optiques démesurément agrandis qui évoluent en hauteur, un dessin intégré du pare-chocs et de la calandre.
Autant d’éléments de design qui attirent le regard et qui ne laissent guère indifférents les badauds. Des formes anguleuses qui dégagent puissance et robustesse, mélangées harmonieusement à d’autres attributs de luxe et de style. Ses lignes fluides lui offrent désormais un aérodynamisme plus prononcé et lui ouvrent toutes grandes les voies de la performance. Le nouveau D-Max est un pick-up aux allures modernistes indéniables qui suscite l’intérêt aussi bien des utilisateurs professionnels que des clients en quête de polyvalence et de sorties champêtres. Les grands rétroviseurs extérieurs sont maintenant équipés de clignotants LED, comme sur des berlines haut de gamme. Tout comme on découvre des poignées couleur ton caisse, ce qui améliore encore plus la qualité perçue. A l’arrière, le nouveau D-Max est facilement reconnaissable à son plateau de chargement et au nouveau pare-chocs arrière restylé qui accueille des feux aux formes nouvelles. Tout comme l’extérieur, l’intérieur est complètement rénové et dégage un aspect luxueux. Nous retrouvons des formes arrondies, par exemple pour le tableau de bord, les grilles de ventilation et les commandes. Ces dernières sont en outre devenues plus ergonomiques et placées directement à portée de main. Isuzu a équipé le D-Max d’un nouveau tableau des instruments stylé et moderne. Les horloges tridimensionnelles stylisées au reflet bleu sont très visibles, le jour comme dans l’obscurité. Les équipements proposés sont d’une grande diversité. Lors des essais que nous avons effectués sur une version double cabine 4x4 équipée d’un moteur à injection directe common rail, le 3.0l développant une puissance réelle de 136 ch pour un couple maxi de 280 Nm, nous avons été agréablement surpris par sa maniabilité et sa direction assistée d’une bonne précision. Son comportement routier donne satisfaction en dépit de reprises un peu laborieuses. Loin d’être un foudre de guerre, ce qui n’est pas, du reste, son ambition, le DMax nouvelle génération propose à ses occupants, notamment le conducteur, une position de conduite confortable avec de multiples réglages pour l’adapter aux différentes morphologies. La tradition de fiabilité et de robustesse dont jouit la marque japonaise peut se révéler comme un facteur déterminant dans le choix du client.
B. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable