Actualités : LA DURÉE DE TRAVAIL PASSE DE 48 À 40 HEURES PAR SEMAINE
Les Émiratis de DPWorld cèdent à la pression des travailleurs


La grève que devaient observer les 7 500 travailleurs de l’entreprise DPWorld à compter de samedi prochain a été gelée, en attendant la réunion qui aura lieu jeudi prochain au niveau de la Direction générale. Les représentants des travailleurs accordent ainsi un sursis de quelques jours à l’employeur, avant de mettre éventuellement à exécution leur menace.
Abder Bettache - Alger (Le Soir) - La réunion qui se tiendra jeudi prochain en présence, dit-on, d’un représentant de la Fédération nationale des travailleurs des ports a été précédée avant-hier d’une autre, dite préliminaire, entre les représentants du syndicat d’entreprise et la Direction générale. Selon une source syndicale sûre, la direction de DPWorld El-Djazaïr a affiché sa «détermination à éviter un bras de fer, en concédant aux représentants des travailleurs l’une de leurs principales revendications, en l’occurrence la révision à la baisse du volume hebdomadaire de travail». Selon notre source, la direction de l’entreprise a accepté de réduire les horaires de travail, qui passeront de 48 à 40 heures par semaine dans un délai ne dépassant pas 10 jours, mais aussi d’entrer en négociations dès le 1er juillet sur le dossier de la convention collective. Pour un représentant syndical, en l’occurrence M. Mohamed Amine Bouziane, que nous avons contacté, «la direction de DPW a consenti à l’application d’un nouveau programme de travail dans un délai de 10 jours au maximum, à compter de la date de la réunion, conformément à la réglementation algérienne». «Une commission de travail composée de 5 membres pour chaque partie a été également constituée. Celle-ci aura pour principal objectif de plancher dès le 1er juillet prochain sur la convention collective. Toutes les décisions de cette première réunion ont été paraphées dans le procès- verbal de réunion. La convention collective de branche, a ajouté la même source, a été avalisée par le directeur général de DPWolrd El-Djazaïr. Elle constituera le document de référence dans toutes les négociations à venir», a-t-il expliqué. M. Bouziane estime que la rencontre de jeudi prochain permettra de soulever, entre autres, les questions relatives à la grille des salaires à travers l’augmentation de ceux-ci, ainsi qu’à la médecine du travail. M. Bouziane se dit satisfait des résultats de la rencontre avec la direction, en attendant l’application effective «des décisions prises ensemble». Il fera savoir, par ailleurs, que le syndicat exigera l’application du nouveau programme de travail avant la fin du mois prochain. Il est à rappeler que Dubai PortWolrd El-Djazaïr n’accorde pas de journées de récupération aux travailleurs qui assurent la continuité du service lors des jours fériés (fêtes nationales, religieuses…). Une situation qui avait poussé le syndicat d’entreprise à monter au créneau et menacer d’une grève illimitée. Sachant que la société des Emirats arabes unis gère près de 60 % du commerce extérieur au port d’Alger, à travers le terminal containers. Ainsi, si cette grève venait à voir lieu, elle risquerait de bloquer l’activité des opérateurs nationaux et internationaux en ce début de saison estivale, où les échanges commerciaux connaissent un flux important.
A. B. Suite...

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable