Mondial : PARAGUAY 0- JAPON 0 (PARAGUAY QUALIFIÉ AUX TAB, 5-3)
Au bout de l’effort


Pour cette septième et avant-dernière confrontation abritée par le stade Loftus Versfeld de Pretoria, le Paraguay s’est qualifié pour le prochain tour en battant le Japon (5 - 3) aux tirs au but après que les deux équipes eurent terminé le temps réglementaire à égalité 0 à 0.
Alors que personne ne les attendait et qu’ils se rencontraient pour la première fois à ce stade de la compétition, les Paraguayens et les Japonais ont gratifié le nombreux public d’un jeu assez plaisant. Dès l’entame des débats, les présents constatent que Gerardo Martino, le sélectionneur argentin du Paraguay, a grandement remanié son attaque et sa défense alors que Takeshi Okada, l’entraîneur nippon, a reconduit le même ensemble qui a impressionné les observateurs lors du tour précédent. Sous la direction du Belge Frank De Bleeckere, officiant son 3e match de ce Mondial, la partie s’engage. Les premières minutes de jeu sont «hachées» car les deux équipes restent très prudentes et se concentrent au milieu du terrain où la bataille fait rage. Du côté des occasions de buts, c’est le néant malgré les timides tentatives japonaises de Okubo (1’) et Komano (3’). Il faut attendre la 20e pour voir le Paraguayen Lucas placer du pied droit un superbe tir que le keeper nippon annihile au prix d’une belle parade. Le Japonais Matsui lui répond, à la 22’, avec un bolide qui s’écrase sur la transversale. Le jeu se stabilise de nouveau et c’est à la 40’ que le public vibre lorsque le Japonais Honda, bien décalé par Matsui, manque de peu le cadre gardé par Villar. La pause-citron est atteinte sur un score vierge, dans une ambiance ennuyeuse car les débats sont «fermés». A en croire les stats de cette première période, ce sont les Japonais qui ont tiré le plus avec 10 tirs contre 6 pour leurs adversaires dont 6 cadrés contre 3. Par contre, ce sont les Sud-Américains qui ont possédé la balle avec 60 % contre 40 % aux Nippons. Dès les premières minutes de jeu, le jeu s’anime quelque peu. Ce sont les Rouge et Blanc paraguayens qui se créent la première occasion quand à la 56’, Benitez voit sa tentative bloquée par le gardien Villar. Les occasions se multiplient des deux côtés mais sans cette précision qui pourra les concrétiser, Moreler rate une belle opportunité de scorer pour les Paraguayens. Cela se passe à la 59’. Le Nippon Tulio lui rétorque à la 63’ quand il s’élève plus haut que tous les joueurs mais sa tête passe au-dessus du cadre. Cependant, le jeu devient quelque peu plus physique et à la 69’, le genou du Japonais Kawashima heurte la tête de Tulio, il y a plus de peur que de mal. Les minutes qui s’égrènent sont meublées par des tentatives offensives de part et d’autre mais sans grande réussite. C’est logiquement que le referee renvoie les deux ensembles aux vestiaires pour un court temps de repos avant les terribles prolongations. En consultant de nouveau les stats, on remarque que les deux équipes ont réussi, chacune, 7 tirs cadrés. Pour ce qui est de la possession de balle, ce sont les Sud-Américains qui sont supérieurs avec 58 % contre 42 % pour les Paraguayens. Ce sont les Japonais qui font l’engagement et Okazaki reprend de la tête un corner mais audessus. Lucas se manifeste à son tour à la 95’ mais sa tête est bien captée par Villar. De nouveau, le danger est dans le camp sud-américain mais Valdez n’arrive pas à tromper la vigilance de Kawashima. A son tour, le Nippon Honda exécute à la 99’ un beau coup franc mais le keeper adverse est sur la trajectoire. Juste avant la fin de cette première prolongation, le Paraguayen Barreto voit son joli lob passer au-dessus du cadre. La deuxième mi-temps démarre et les deux formations ont épuisé leurs trois remplaçants. Tout comme lors des trois précédentes périodes de jeu, les occasions ne manquent pas des deux côtés mais les attaquants confondent souvent vitesse et précipitation. Cela amène les deux ensembles tout droit vers les terribles séries de penalties. Alors place à la chance et au hasard ! Ce sont les Sud-Américains qui sont adroits en réussissant 5 tirs contre 3 pour les Japonais.
O. K.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable