Actualités : ORAN : AFFAIRE SONATRACH
Tous les cadres acquittés, sauf le DAG


Hier, le tribunal de la cité Djamel a rendu son verdict mis en délibéré depuis le 26 du mois passé, dans l'affaire des transactions suspectes passées par des cadres de Sonatrach Aval, relatives à l'approvisionnement en articles bureautiques et papeteries de fin d'année et à l'ameublement du siège de la société à Oran.
Au banc des accusés, six cadres de Sonatrach Aval, à savoir l'ex-directeur de l'administration générale (DAG) de Sonatrach Aval et cinq autres responsables qui faisaient office, à la période des faits, de membres des commissions d'ouverture des plis et de l'évaluation des offres commerciales relatives aux marchés en question. Tous attendaient leur verdict qui fut un soulagement pour cinq d’entre eux puisqu’ils ont bénéficié de la relaxe, alors que pour l’ex-directeur de l'administration générale (DAG) de Sonatrach Aval, la sentence fut plus lourde puisqu’il fut condamné à trois ans de prison ferme. Pour rappel durant le procès, la présumée victime dans cette affaire, en l’occurrence la compagnie nationale des hydrocarbures avait déclaré à travers son avocat que «Sonatrach ne déplore pas le moindre préjudice dans cette affaire et c'est la raison pour laquelle elle ne se constituera pas partie civile». Tout en précisant que «ce n'est pas Sonatrach qui avait porté plainte dans cette affaire; elle n’en a pris connaissance qu'une fois dans le bureau du juge d'instruction qui lui avait adressé une convocation la sommant de se présenter». Le représentant du ministère public avait, pour rappel, requis la peine maximale contre les six accusés, à savoir 10 années de prison ferme.
Amel B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable