Actualités : LES IMPORTATEURS RASSURENT
Viande indienne : «elle est conforme et c’est du 100% halal»


La première commande de viande indienne a été réceptionnée hier au port d’Alger. Les échantillons des 260 tonnes, une fois les procédures douanières terminées, seront confiés à l’Institut Pasteur pour analyses avant sa mise sur le marché. Son importateur affirme que «c’est une viande conforme et 100 % halal».
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - La viande bovine indienne, autorisée à l’importation par le ministère de l’Agriculture, a suscité la suspicion du consommateur avant même son arrivée. «Infestée de parasites, couleur douteuse….», chacun y va de ses remarques. Pourtant, une commande de 10 000 tonnes a été faite par l’Algérie pour approvisionner progressivement le marché durant le mois de Ramadan. Les importateurs risquent- ils de ne pas parvenir écouler leur marchandise ? La société de transformation et d’importation de viande rouge Sotracov, unique importateur public de viande rouge, filiale du SGP-Proda, importera 4 000 tonnes dont 260 tonnes ont été réceptionnées hier. Rentrés hier d’Inde, un spécialiste dans la technologie et la transformation de viande et un agronome spécialiste en contrôle de qualité, travaillant à Sotracov, affirment tous les deux que «toutes les conditions sanitaires ont été réunies dans l’abattoir indien et rassurent sur la bonne santé des bestiaux abattus». Mieux, pour ces deux spécialistes qui ont passé 45 jours dans ce pays, «cette viande a non seulement bon goût mais elle est riche en minéraux et ne contient pas de graisse». Ce pays, précise-t-on, possède le plus grand institut de recherche vétérinaire au monde. Les deux spécialistes affirment que la viande importée a subi un contrôle rigoureux des vétérinaires algériens. L’abattage, poursuivent-ils, est non seulement fait dans de bonnes conditions d’hygiène mais selon les rites musulmans. De son côté, le Pdg de Sotracov, M. Zfizef, a assuré que cette viande est conforme au cahier des charges et correspond parfaitement aux exigences de l’Algérie. Pourquoi l’Algérie a choisi l’Inde ? Cet importateur a souligné que ce pays occupe la deuxième position avec le Brésil en matière d’exportation après les États-Unis, et représente  41 % de l’offre mondiale. «Cette année, il y a une raréfaction de l’exportation de la viande bovine» a-t- expliqué. «Il se trouve que l’Inde a soumis une offre commerciale intéressante». L’Inde, précise-t-on, travaille avec 64 pays dont le Maroc, la Jordanie, les Emirats arabes unis et l’Égypte qui vient de passer commande pour ce mois de Ramadan également. Soulignons que la viande importée est transportée de l’Inde vers l’Algérie à une température de moins 18°. Le trajet a duré 25 jours. La viande sera vendue à 400 DA le kilo pour les parties les moins chères, notamment la poitrine ou le collier, et pour les parties les plus chères, leur prix ne dépassera pas les 560 DA le kilo. En Algérie, l’offre de la viande est de 420 000 tonnes. L’importation représente 10 % de cette offre. La moyenne est de 11 kilos par habitant.
S. A.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable