Sports : 17es CHAMPIONNATS D’AFRIQUE D’ATHLÉTISME
L’Algérie s’est bien battue


Après cinq jours de compétition à Nairobi, les lampions se sont éteints, dimanche dernier, sur les 17es Championnats d’Afrique d’athlétisme que le Kenya accueillait pour la première fois.
Quarante-sept pays ont pris part à ces compétitions, et vingt-quatre nations ont figuré dans le classement final. La compétition fut rude et très disputée, dans des conditions climatiques difficiles. Le Kenya a conforté sa position de locomotive de l’athlétisme africain avec ses 2 5 médailles (10 médailles d’or, 7 d’argent et 8 de bronze), elle a terminé en tête du classement des médailles des Championnats d'Afrique 2010. Durant ce rendez-vous africain, des performances remarquables ont été enregistrées sur la piste du stade de Nyayo. La délégation algérienne a pris part à cette échéance avec 16 athlètes seulement, dont six filles. Lors de la 16e édition remportée par l’Afrique du Sud, l’Algérie avait terminé à la 5e place avec un total de sept médailles (2 en or, 4 en argent et 1 en bronze), pour cette fois-ci, l’Algérie a gagné une médaille en or de plus, à côté de la FAA, la participation est jugée satisfaisante, car l’Algérie a bien réussi à surclasser le Maroc qui s’est engagé avec 26 athlètes, et aussi L'Éthiopie, deux grandes nations de l’athlétisme. Ce qu’il faut aussi ressortir de la participation est que l’Algérie a devancé l’Égypte dans le pointage, (classification IAFF), au yeux de la FAA. Ces championnats, qui viennent à mi-parcours, constituent un objectif intermédiaire et vont permettre aux jeunes athlètes de bien préparer les JO de Londres. Objectif majeur de la Fédération algérienne d’athlétisme. Les prochains Championnats d’Afrique d’athlétisme sont prévus en 2012 et devraient avoir lieu au Bénin.
A. Amine

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable