Régions : AÏN-DEFLA
Le calvaire des Bouazria à Djelida


Quelque 150 familles établies de chaque côté d’une piste à peine dégrossie qui mène du chemin de wilaya n°10 vers le sanctuaire de Sidi-Abbès, vivent au douar des Bouazria.
Dans une pétition datée du 28 août dernier, adressée au wali et dont une copie nous a été communiquée, comportant 63 signatures, les habitants font part du calvaire qu’ils vivent depuis plusieurs années : «Nous souffrons, nous et nos familles, de l’isolement du fait de l’absence d’une route bitumée. Ce sont nos enfants scolarisés et les malades qui en pâtissent le plus, surtout en période hivernale», écrivent-ils, ajoutant que même les chauffeurs de taxi refusent d’emprunter cette «route». Dans cette requête, les habitants sollicitent l’intervention du directeur de l’exécutif pour que les services concernés prennent en charge l’aménagement de cette route d’un linéaire de 950 m. Ils rappellent que les Bouazria ont donné à la Révolution 18 de leurs enfants tombés au champ d’honneur.
Karim O.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable