Actualités : BENMERADI RÉAGIT À L’ACQUISITION D’ORASCOM TELECOM PAR DES RUSSES :
«Le rachat de Djezzy n’est pas remis en cause»


L’annonce du rachat d'Orascom Telecom Holding (OTH) par un groupe russe de téléphonie a poussé le ministre de l'Industrie, de la Petite et Moyenne entreprise et de la Promotion de l'investissement à réagir. Benmeradi affirme que le changement opéré au niveau de l’actionnariat d’OTH ne remettait pas en cause l’engagement de céder OTA à l’Etat. Une déclaration qui intervient à la veille de l’arrivée du président russe à Alger.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - La mise au point du ministre vient clarifier une situation qui sera certainement, dès aujourd’hui, au menu des discussions avec la délégation russe. D’ailleurs, le premier responsable de VimpelCom, Alexandre Izosimov, déclarait le jour même de l’annonce de la conclusion de la transaction que «la transaction avec Weather, dont la valeur est estimée à 6,6 milliards USD, inclut Djezzy. Nous avons accepté le risque et nous ouvrirons des négociations avec le gouvernement algérien. Nous savons que ça sera houleux, mais je crois que nous trouverons une solution». La partie algérienne semble néanmoins annoncer la couleur avant même l’arrivée de la délégation russe puisque Benmeradi a été on ne peut plus clair en déclarant que «le changement dans l'actionnariat d'Orascom Telecom holding (OTH) ne saurait remettre en cause les engagements déjà pris de céder Orascom Telecom Algérie (OTA) à l'Etat algérien». Le ministre, qui répondait aux sollicitations de l’APS, a ajouté que «ce sont deux opérations distinctes. La première concerne une transaction entre deux holdings internationaux et la seconde une procédure de cession de droits d'une société de droit algérien officiellement engagée entre les deux parties suite à la décision de l'Etat algérien d'exercer son droit de préemption prévu par la législation nationale sur les cessions d'actions de la société OTA envisagée par la société mère». La veille, plusieurs agences de presse avaient fait part de l'acquisition par le groupe russe de téléphonie VimpelCom auprès du holding italien de 51,7 % des actions du groupe Orascom Telecom Holding SAE, qui est l'actionnaire principal d'OTA Algérie. Une annonce qui ne met visiblement pas fin à l’épisode de la cession de Djezzy. L’Etat algérien avait auparavant également opposé son veto à la vente de la filiale algérienne d’Orascom Telecom à l’opérateur sud-africain MTN, faisant valoir son droit de préemption. Plusieurs ministres s’étaient alors relayés pour évoquer le droit de préemption sur l’achat de Djezzy. L’offensive russe mettra-t-elle définitivement un terme au feuilleton Djezzy ? Le dossier occupera certainement une bonne place dans les discussions avec l’arrivée de la délégation qui accompagnera le président russe.
N. I.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable