LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT : INFORMATIQUE ET INTERNET

LA FIN DU BIOS ?
Il pourrait être remplacé par l’UEFI
Après 30 ans de bons et loyaux services, le Bios pourrait disparaître très prochainement. C'est ce qu'affirme le responsable de l'UEFI Forum, Mark Doran, interrogé par la BBC.

Créé il y a 30 ans, le Bios doit régulièrement chercher à s'adapter aux nouveaux périphériques qui arrivent sur le marché. Mais il s'agit à chaque fois de trouver un contournement de son fonctionnement «normal» afin qu'il puisse les reconnaître. Prenons l'exemple d'un clavier : le Bios cherche sa présence sur le port AT ou PS/2, alors que les claviers d'aujourd'hui se branchent en USB. L'arrivée de ces claviers a donc nécessité un nouveau «bidouillage» du Bios pour les rendre utilisables. Il devient nécessaire d'avoir un Bios de nouvelle génération : capable non pas de contrôler sur un port spécifique la présence d'un matériel connu par avance, mais plutôt d'attendre le signal de ce matériel, en provenance de n'importe quel port, rendant plus facile la reconnaissance d'un écran tactile par exemple. Même si cette pratique est de moins en moins courante, l'utilisateur peut avoir besoin d'accéder au Bios de son ordinateur, afin par exemple de régler la prise en charge d'un nouveau matériel, ou encore pour paramétrer le support sur lequel le système doit «booter» lecteur DVD, disque dur... Pour cela, il suffit de démarrer votre PC : vous constaterez que sur votre écran, un décompte de quelques secondes est effectué. Avant que le décompte atteigne 0, il vous faut appuyer sur la touche du clavier qui était précisée près du compteur. Attention, une fois dans le Bios, ne comptez plus sur votre souris : sauf exception, le déplacement se fera grâce aux touches du clavier.
Que pourrait apporter l'UEFI ?

L'UEFI (Unified Extensive Firmware) a la même fonction que le Bios : assurer le lien entre les composants matériels et le système d'exploitation. Cette interface a été développée par Intel et est supportée aujourd'hui par les plus grands de l'industrie: IBM, AMD, Microsoft, HP, Apple… L'UEFI est développé en langage C (alors que le Bios est écrit en assembleur), ce qui lui donne une souplesse qui le rend évolutif. Il offre une gestion intégrée d'installation de multiples systèmes d'exploitation, et est capable de prendre en charge beaucoup de fonctionnalités réseaux intégrées en standard. Enfin, l'UEFI facilite l'intégration des DRM par les constructeurs. L'utilisateur final qui ne se soucie pas des points ci-dessus pourra, quant à lui, profiter de la rapidité du démarrage de son ordinateur : comptez une poignée de secondes avec l'UEFI contre 30 à 45 secondes avec le Bios.
www.techno-science.net

Qu'est-ce que le Bios ?
Tout d'abord, l'acronyme Bios signifie Basic Input Output System. Il s'agit d'un microprogramme stocké dans un circuit de la carte mère de l'ordinateur, qui assure le lien entre le système d'exploitation et les composants matériels. Il s'agit de la couche logicielle de plus bas niveau. Ce programme est le premier à se lancer lors du démarrage du PC. Son rôle est de localiser les périphériques (disque dur, clavier, mémoire...), d'en vérifier le bon fonctionnement, et de lancer le système d'exploitation qui se chargera de la suite des évènements.

ASTUCES
Comment gérer les cookies ?
Les cookies sont des petits fichiers texte déposés sur votre disque dur lorsque vous consultez les sites Web. Ils permettent de personnaliser la relation entre un internaute et un service web donné. Lors d’une visite ultérieure, le site consulte le cookie qu’il a préalablement placé sur votre disque dur et adapte l’affichage en conséquence. Certains internautes considèrent les cookies comme une intrusion dans leur vie privée et préfèrent s’en passer ou tout du moins les limiter. Si tel est votre cas, dans le Panneau de Configuration, sélectionnez Options Internet puis l’onglet Confidentialité. Par défaut, la protection est «Moyenne» ce qui amène à bloquer les cookies qui seraient excessivement intrusifs. Vous pouvez choisir «Moyenne Haute» ou bien «Haute» et même «Bloquer tous les cookies». Il est à noter que, dans ce dernier cas de figure, la consultation de certains sites devient impossible. Vous pouvez aussi cliquer sur «Sites» afin d’indiquer des sites spécifiquement autorisés ou non autorisés à utiliser des cookies.

Tester la mémoire RAM de son ordinateur
Plantages, freeze (blocage) et bips (différents en fonction de votre Bios) à répétition au démarrage de l’ordinateur peuvent être le signe d’une mémoire défectueuse. Vous pouvez, pour diagnostiquer l’intégrité de vos barrettes de RAM (Random Access Memory), utiliser un petit logiciel indépendant de votre système d’exploitation. J’utiliserai ici le programme Memtest86+ (Gnu Public License) disponible sur le site http://www.memtest. org ou sur le «live CD» Ultimate Boot CD. Après avoir gravé l’ISO sur un CD (vous pouvez aussi créer une disquette bootable ou une clé USB), vous pourrez lancer les tests de votre RAM au démarrage de votre PC (architecture x86). Par défaut, le programme est réglé pour démarrer automatiquement avec une série de tests suffisante pour le contrôle de vos RAM. La suite est simple, il faut attendre — environ de 5 minutes à plusieurs heures suivant votre configuration — que le programme effectue les tests au complet. Attention ! il tourne en boucle, pensez à l’arrêter avec la touche «ESC». Si Memtest86+ détecte une erreur avec une configuration comprenant plusieurs barrettes de RAM, il faudra les tester une à une pour savoir laquelle est défectueuse. A la fin des tests vous devez obtenir pour une RAM en bon état : Errors = 0 et ECC Errs = 0 Memtest86+ est un programme simple d’utilisation et efficace, à posséder impérativement pour compléter sa trousse à outils de dépannage PC.
Note :
Les propriétaires de MacIntel ne devront pas utiliser ce programme qui fonctionne uniquement sous DOS. Les MacIntel utilisent eux EFI (Extensible Firmware Interface).
ordinatique.com

NEWS... NEWS... NEWS...
Le Family Pack pour Windows 7 à nouveau disponible le 22 octobre
Microsoft fête la première bougie de Windows 7 en relançant son offre Family Pack, qui permet d’installer une mise à jour de la version Familiale Premium sur trois postes. Plusieurs sites marchands le proposent déjà en précommande. Ce pack permet d'installer Windows 7 édition Familiale Premium sur 3 PC. Il s'agit d'une mise à jour, ce qui signifie qu'il faut disposer d'une version complète de Windows XP ou Vista 32 et 64 bits. Le Family Pack était sorti l'année dernière lors du lancement de Windows 7, puis avait été retiré de la vente début décembre. Le service de communication de Microsoft nous a indiqué que l'offre qui débute le 22 octobre prochain sera elle aussi limitée dans le temps en fonction des quantités disponibles. (Eureka Presse).

Oyo, le premier livre numérique s’appuyant sur un réseau multi-canal de spécialistes du livre
Le lecteur de livre numérique Oyo sera lancé officiellement le 30 octobre. Il s’agit d’un appareil permettant de lire des livres numériques. Oyo a été pensé et développé grâce aux réseaux du libraire allemand Thalia et des plates-formes françaises Chapitre et France Loisir, des enseignes parmi les leaders de la distribution de livres. Oyo donne accès à une offre composée de milliers de titres parmi lesquels les nouveautés de la rentrée littéraire. En plus, le catalogue en ligne Chapitre.com est intégré et disponible via le module Wi-Fi du lecteur. Une version 3G+ sera disponible courant 2011.

Yahoo! Messenger sur iPhone : appels vidéo et VoIP
L'application Yahoo ! Messenger pour iPhone propose désormais d'effectuer des conversations vidéo. Cette nouvelle fonctionnalité s'apparente donc à FaceTime sur l'iPhone mais présente l'avantage de pouvoir être utilisée via le réseau 3G. Par ailleurs le mobinaute retrouvera sa liste de contacts Yahoo! et pourra ajouter ceux de Windows Live. Notons tout de même que Yahoo! recommande d'utiliser l'iPhone 4 ou 3GS ainsi qu'une connexion wifi. Par ailleurs, les appels vidéo vers l'application Yahoo ! Messenger pour Mac ne sont pas encore pris en charge, mais les communications audio fonctionnent.

Symantec annonce une bêta pour Norton 360 version 5.0
L'éditeur de sécurité Symantec vient de mettre à jour sa solution Norton 360. Pour cette 5e version, Norton continue sur sa ligne en basant ses technologies non plus sur l'analyse des signatures antivirus mais sur la réputation. On retrouve alors les mêmes fonctionnalités présentes dans Norton 360 en V4. Dans un communiqué, Symantec explique également que la V.5 utilise la technologie Download Insight 2.0, qui «vérifie que les fichiers téléchargés ne comportent pas de menaces avant d'en autoriser l'exécution grâce à son système de contrôle de réputation de nouvelle génération». On retrouve également SONAR 3 contre les nouvelles menaces, System Insight 2.0 chargé de surveiller les applications en cours et leur consommation.

Un hub USB 3.0 : 10 fois plus rapide, 10 fois plus cher
TRENDnet lance son premier hub USB 3.0, répondant au nom de «TU3-H4». Ce concentrateur USB dispose de 4 ports de type A qui sont rétro compatibles avec les normes USB 2.0 et 1.0. La connexion à l'ordinateur requiert en revanche un connecteur type B spécifique à la norme 3.0. Un adaptateur externe permet quant à lui d'alimenter comme à l'accoutumée les périphériques connectés. Ce hub USB 3.0 assure donc des transferts jusqu'à 5 Gbps, dix fois plus rapidement qu'avec l'USB 2.0.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable