Mercredi 09 Février 2011
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Société
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML



MACHREQ-MAGHREB : L’UNION EUROPÉENNE, SANS BOUSSOLE, PERD SON ANDALOUSIE
Tunis, Le Caire, la Commune

De notre bureau de Bruxelles, Aziouz Mokhtari
Bruxelles s’inquiète et pleure l’autre Andalousie, le Maghreb, et regarde passer le train du Machreq. Les 27, en deux mois, sont sortis de l’Histoire dans ces deux parties du monde. Depuis leur dernier sommet (vendredi 4 février), ils tentent de revenir. Sera-ce possible ?
Suite...


REJETANT L’ALTERNATIVE PROPOSÉE PAR LA WILAYA D’ALGER
La CNCD décidée à marcher le 12 février

«Et si les Algérois se prennent d’envie de marcher ? Ils iront peut-être à Tizi-Ouzou, Bouira ou Blida, là où les marches ne sont pas interdites.» Voilà une formule bien trouvée par laquelle un intervenant lors de la réunion, hier, de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD) a mis en relief tout le ridicule de l’interdiction de la marche du 12 février par la Wilaya d’Alger. La Coordination, sans surprise, maintient sa marche. Suite...


CLIMAT SOCIAL TENDU À BOUMERDÈS
Escarmouches à Bordj-Ménaïel et fermeture de la RN12 à Laâziv

Plusieurs centaines de jeunes de la ville de Bordj- Ménaïel se sont affrontés, hier en début d’après-midi, avec les éléments anti-émeutes dépêchés pour protéger le tribunal et la brigade de gendarmerie de cette localité. Suite...


ATTENTAT CONTRE UN CONVOI SÉCURITAIRE À ZEMMOURI
Deux gendarmes blessés

Les gendarmes qui escortent les agents, en charge du projet de construction de la centrale de dessalement de l’eau de mer de Cap-Djinet, ont fait l’objet d’un attentat à l’explosif. Suite...


GRÈVE DES PARAMÉDICAUX
Les hôpitaux paralysés

Les établissements hospitaliers et les centres de santé publics sont perturbés depuis hier. Malgré une décision de justice déclarant leur grève illégale, les paramédicaux ont maintenu leur mouvement de protestation. Suite...


ANNABA
Émeutes à Sidi Amar

Toutes les voies menant de Sidi Amar aux autres agglomérations de la wilaya d’Annaba ont été fermées, hier mardi, par de jeunes chômeurs, à l’aide de pneus brûlés, de grosses pierres et autres objets hétéroclites. Suite...


NOUREDDINE BOUTERFA :
«Il faut lever l’amalgame entre l’erreur de gestion et la corruption»

Annoncée par le président de la République, la dépénalisation de l’acte de gestion nécessiterait plus de clarifications de l’avis du P-dg de Sonelgaz. Noureddine Bouterfa a estimé qu’il était nécessaire de lever l’amalgame entre erreur de gestion et corruption. Suite...


SELON L’ÉCONOMISTE ALGÉRIEN BACHIR MSITFA
La zakat concerne d’abord l’État algérien

«Si l’on appliquait zakat erizak sur le pétrole seulement telle que stipulé dans le droit musulman, chaque pauvre algérien toucherait 1 000 dollars par mois. Une somme qui dépasserait largement le salaire national minimum garanti, estimé actuellement à 150 dollars», a affirmé le docteur Bachir Msitfa, lors d’une conférence qu’il a animée hier au forum du quotidien arabophone Echaab. Suite...


AÏN-TÉMOUCHENT
Mécontent, il tente de faire exploser la mairie

La localité de Sidi Ben Adda, distante de 3 km du chef-lieu de la wilaya d’Aïn-Témouchent , a connu, dans la nuit de lundi à mardi, un acte criminel qui a failli dévaster le siège de la commune. Suite...


EL-TARF
Bagarre entre des trafiquants de corail algériens et tunisiens

Selon des sources crédibles, un Algérien de 35 ans a été agressé avec une barre de fer, lors d’une rixe à la frontière algéro-tunisienne, au niveau de la commune de Sourrekh. Suite...


MOSTAGANEM
Un jeune homme tente de s’immoler par le feu

Un jeune homme B. A., sans emploi, âgé de 30 ans, a tenté de s’immoler par le feu, hier, devant le siège de la mairie de Tazguaït, relevant de la daïra de Sidi-Ali, dans la wilaya de Mostaganem au cours d’un sit-in de protestation. Suite...


ILS MAINTIENNENT LA PRESSION SUR LEUR EX-EMPLOYEUR
Des dizaines de travailleurs de l’ENAD menacent d’un suicide collectif

Après une quinzaine de jours de protestation sans résultat bien qu’ils aient même accosté le ministre de la santé et de la population la semaine dernière à Sour-El-Ghozlane pour lui expliquer leur détresse, et après les promesses sans lendemains de la part de toutes les autorités locales et de la wilaya quant à leur réintégration dans leur poste, des dizaines de travailleurs de l’ENAD qui avaient été licenciés au début de l’année écoulée, se sont encore une fois rassemblés au niveau du siège social du groupe ENAD pour revendiquer leur réintégration. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site