Dimanche 13 Février 2011
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Société
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


         Actualités
DES MILLIERS DE MANIFESTANTS, MALGRÉ UN DISPOSITIF POLICIER SANS PRÉCÉDENT
Un tabou est tombé

Il est des moments et des situations qui valent mieux que les déferlements les plus grandioses. Alger, samedi, a connu pareil moment, une telle situation. Suite...


LA MARCHE SE TRANSFORME EN RASSEMBLEMENT
Le film d’une journée pas comme les autres

Place du 1er-Mai, 10 h du matin, les premiers manifestants ayant appelé à la marche du 12 février sont au rendez-vous. Le dispositif de sécurité, impressionnant comme prévu, ne dissuade pas les membres de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie de se rassembler et tenter une marche. Ils ne réussiront pas à le faire, mais un rassemblement en rangs dispersés a été cependant improvisé tout au long de la journée durant lequel les manifestants ont scandé leurs slogans sans relâche. Suite...


UNE HEURE AVANT LA MARCHE DE LA CNCD
Présence policière massive et interpellations

Une heure avant le début de la marche, la capitale a été quadrillée dans tous les sens. Toutes les artères et autres grands boulevards d’Alger sont dominés par une seule couleur : le bleu. La police, dont le nombre aurait dépassé toutes les prévisions, a pris position dans tous les coins de la capitale. Suite...


ELLES SONT VENUES REVENDIQUER LE CHANGEMENT
«L’Algérie nous appartient tous»

Myriam était sur les lieux à 9h du matin. «Le changement et la démocratie», lit-on sur la grande pancarte qu’elle tenait dans les mains. «La marche est prévue à 11h mais la foule a été dispersée bien avant l’heure. Les policiers qui encerclaient la place ont commencé les provocations», dit-elle. Suite...


Déclarations express

Abdelhak Brerhi (Comité des citoyens pour la défense de la République) : «C’est une marche pacifique, le peuple exprime sa volonté de changement. Au lieu de laisser le peuple marcher pacifiquement, le pouvoir a choisi de réprimer et de tirer. Suite...


ORAN
Répression, matraquage, arrestations abusives, mais le rassemblement a eu lieu !

Hier, très tôt dans la matinée, la place d’Armes était déjà «assiégée», tant la présence policière y était partout en très grand nombre. Suite...


Dispositif de guerre et climat de peur à l’est d’Alger

Durant la journée d’hier, la peur a été appelée à la rescousse pour faire barrage à la marrée humaine qui pourrait converger vers Alger. Ce samedi n’était pas une journée comme les autres. Le pouvoir a dû déployer autour d’Alger un véritable arsenal de guerre pour empêcher les manifestants de rejoindre la capitale. Suite...


Tizi-Ouzou «branchée» sur Alger

A Tizi-Ouzou, on n’a pas marché, mais comme le résume cet étudiant de la faculté de droit de Boukhalfa, les esprits étaient à Alger. Lui, par exemple, il n’a pu rallier la capitale où il a souhaité se rendre la veille au soir. Il en a été dissuadé en raison du dispositif très spécial mis en place pour renvoyer tous ceux qui ne sont pas Algérois. Suite...


De la place Tahrir à la place du 1er-Mai

Par Brahim Taouchichet
Regarde la Tunisie, l’Égypte… les autocrates n’ont pas d’autre choix que de tomber avec grand bruit ou de s’enfuir honteusement.
Suite...


LES ÉTUDIANTS DE BOUMERDÈS EMPÊCHÉS DE MARCHER PAR DES GRÉVISTES ET PAR LA POLICE ANTI-ÉMEUTES
«Nous reviendrons»

«Nous reviendrons» ont clamé les étudiants de la faculté des sciences de l’Université M’hamed- Bougara de Boumerdès. Ils ont été empêchés de marcher à l’appel de la CNCD (Coordination nationale pour le changement et la démocratie). Ils ont scandé «pouvoir assassin.» et «système dégage». Suite...


Égypte : que fera l’armée ?

Que fera l’armée égyptienne ? Hier, au lendemain de sa prise du pouvoir que lui confiait Moubarak avant de s’éclipser, l’institution militaire et la manière avec laquelle elle va mener la transition politique accaparent tout l’intérêt des observateurs. En Égypte et dans le monde. Suite...


SOUK AHRAS
Mouvement de colère des jeunes au village agricole Sebti Boumaârafi

Hier, un mouvement de protestation s’est déclenché à l’occasion de la visite du wali, à la tête d’une délégation qui l’accompagnait en vue de l’inauguration d’une polyclinique, coïncidant avec la célébration du 53e anniversaire de la mort du chahid Sebti Boumaârafi, dont le village porte le nom. Suite...


CONSTANTINE
Une tentative de rassemblement avortée

Ce qui devait être un rassemblement pacifique de jeunes universitaires, en réponse à l’appel lancé par la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD) a failli tourner à la confrontation, après qu’un groupe de jeunes se disant «pro- Bouteflika» eut tenté de charger les manifestants. Suite...


SIDI-BEL-ABBÈS : VIOLENT ACCROCHAGE À OUED TAOURIRA
Deux terroristes abattus et des armes récupérées

Lors de l’opération de ratissage que mènent les éléments de l’ANP, dans le sud de la wilaya de Sidi-Bel-Abbès, depuis une semaine, un groupe de terroristes armés a été pris en étau, dans l’après-midi de vendredi dernier, dans la forêt de la localité de Oued Taourira (Mérine). Suite...


RELIZANE
Une jeune fille tente de mettre fin à ses jours

Les habitants de la ville de Relizane viennent d’être secoués par une tentative de suicide. La nouvelle s’est répandue telle une traînée de poudre dans la ville. Suite...


UN SAMEDI DE RÉVOLTE ALGÉRIENNE À PARIS
Récit d’une journée parisienne aux couleurs de l’Algérie

De notre bureau de Paris, Khadidja Baba-Ahmed
Marseille, Grenoble, Nice, Toulouse, Bordeaux… et bien sûr Paris, ont toutes connu, hier, des rassemblements de nombreux Algériens venus faire entendre une même colère, les mêmes revendications, les mêmes exigences que celles exprimées par la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNDC) à Alger.
Suite...


CAROLINE FOUREST :
«Je suis optimiste pour l’Algérie»

Cette interview de Caroline Fourest, journaliste, essayiste engagée dans le combat pour la laïcité et toujours très proche des combats des femmes et notamment des femmes algériennes, a été réalisée en même temps par Le Soir d’Algérie et El Watan. Suite...


MANIFESTATION DE LA CNCD
L’évènement vu par la presse internationale

La presse internationale s’est intéressée de très près à la marche organisée, hier, à Alger par la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD). C’est notamment le cas de la presse française qui a suivi l’évènement durant toute la journée. Suite...


MARCHE D’HIER À ALGER
Al Jazeera au rendez-vous

La chaîne de télévision Al Jazeera n’a pas dérogé à sa règle. Interdite en Algérie depuis quelques années, Al Jazeera a réussi à suivre, d’une manière régulière, la marche organisée, hier à Alger, par la Coordination nationale pour le changement et la démocratie. Suite...


TIZI-OUZOU
La police et les pro-Bouteflika omniprésents

Hier à Tizi-Ouzou, la rue paraissait passible et calme, une ambiance plutôt paradoxale qui incline à la placidité et au détachement, dans une ville réputée prompte à se mobiliser et qui était, disait-on, rendez-vous du 12 février oblige, promise à la contestation et aux remous consécutifs à pareille situation. Suite...


BORDJ-MÉNAIEL
Violents affrontements entre jeunes et services de sécurité

Des centaines de jeunes de Bordj-Ménaiel (wilaya de Boumerdès) se sont affrontés avec les services de sécurité, hier, vers midi, après avoir envahi le centre-ville pour barrer la rue principale. Suite...


L’ÉTAT D’URGENCE
Contenu, instauration, reconduction et abrogation

Par Zineddine Sekfali, ancien ministre
L’état d’urgence doit, pour pouvoir être instauré ou reconduit, répondre à des conditions de fond et de forme ; celles-ci sont édictées, nous le montrerons ci-après, par la Constitution. Une fois proclamé, l’état d’urgence permet au ministre de l’Intérieur, d’une part, et aux walis, d’autre part, de prendre, exceptionnellement, un certain nombre de mesures restreignant les libertés publiques. Ces mesures sont nombreuses et n’ont pas toutes le même degré de gravité.
Suite...


ORAN
Sit-in et protestations des étudiants

Depuis la publication, mercredi, des grilles des niveaux de qualification du régime indemnitaire des fonctionnaires, tels que prévus dans le décret présidentiel n°10-315, les étudiants d’Oran, inquiets, expriment des sentiments allant de la consternation à la colère. Suite...


BÉJAÏA
Rassemblement des travailleurs de l’ETDE devant le siège de la wilaya

Les mouvements de protestation se multiplient à travers la wilaya de Béjaïa ces derniers jours. Plusieurs dizaines de travailleurs de l’Entreprise des travaux d’électricité (ETDE) ont observé, dans la matinée de mercredi, un rassemblement devant le siège de la wilaya. Suite...


BOUMERDÈS
Une autre agression contre un P/APC

Décidément, l’agression physique contre les maires tend à devenir un phénomène contagieux dans la wilaya de Boumerdès. Des manipulations ne sont pas à exclure. Suite...


TIZI-OUZOU
Inauguration du nouvel hôpital d’Azeffoun

La nouvelle structure hospitalière implantée dans la ville d'Azeffoun est un acquis pour la population de la localité et même celle en dehors, puisque cette région est une des destinations estivales les plus prisées. Suite...


BLIDA
Scandale à la direction des affaires religieuses

De sources crédibles, nous avons appris que 160 millions de centimes de dons de bienfaiteurs ont été volés de l’une des caisses de la direction des affaires religieuses de Blida. Suite...


MOSTAGANEM
Les propriétaires des véhicules saisis s’insurgent

Tous les mercredis, et depuis le mois d’octobre dernier, de nombreux propriétaires de véhicules se donnent rendez-vous en face du tribunal de la ville d’Oran pour exiger la restitution de leurs véhicules saisis et placés en fourrière par les services de la gendarmerie. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site