Lundi 21 Février 2011
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Culture
Société
Le Soir des Livres
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


         Le Soir des Livres
INTERVIEW DE ZALIA SÉKAÏ :
«Les exilés n'ont pas réalisé leurs rêves, ils sont dans leur quête sans fin»

Le Soir d'Algérie: Votre roman est une double balade. Balade du corps, balade dans le corps. Quelle est la fonction du corps étranger en exil ?
Zalia Sékaï :
En s’interrogeant sur sa propre douleur physique, mystérieusement inexpliquée, le personnage plonge dans le quotidien de ses parents, exilés. Il exhume leurs souffrances et leurs humiliations et trace un lien entre la douleur de ses parents et la sienne. Sa douleur localisée aux pieds symbolise les racines, la liberté de venir, de partir et de revenir. Douleur inexpliquée, le personnage s’interroge sur un probable héritage, transmission de la douleur de ses parents. Porterait-il le stigmate d’une souffrance passée et qui se perpétuerait ?
Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site