Mardi 26 Avril 2011
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Société
Monde
Contribution
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML



CRÉATION DU SYNDICAT NATIONAL D’ALGÉRIE POSTE
Sidi Saïd invalide les travaux de la conférence d’Oran

Le patron de la Centrale syndicale, Sidi-Saïd, a pris la décision d’«invalider» les travaux de la conférence constitutive du syndicat national d’Algérie Poste qui s’est tenue à Oran le 12 avril 2001, selon Amar Younsi, premier responsable du syndicat d’entreprise d’Algérie Poste de la wilaya de Béjaïa. Suite...


DÉBAT SUR L’OUVERTURE DE L’AUDIOVISUEL EN ALGÉRIE
«La fermeture menace la sécurité nationale»

«A cause de la fermeture du champ audiovisuel, l’Etat algérien est comme muet, n’arrivant même plus à porter sa voix et défendre ses positions dans le concert des nations», a constaté l’universitaire et ex-officier supérieur de l’armée, Ahmed Adhimi. Suite...


NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION
Le troisième ALSAT sera réalisé à Oran

Le nouveau satellite ALSAT.2B sera intégré et réalisé au Centre de développement spatial (CDS) à Oran. Un défi qui sera relevé par des jeunes ingénieurs algériens. C’est ce qu’a annoncé le directeur général de l’Agence spatiale algérienne (Asal). Suite...


Contribution
De la stratégie du choc à la stratégie du pire

Par Mohamed-Nadjib Nini
La stratégie du choc comme on l’a vu a permis aux dirigeants algériens d’instaurer, dès le lendemain de l’indépendance, un système politique hermétique qui ne laissait place à aucune alternative démocratique. Par la suite, en jouant toujours sur cette stratégie du choc, les tenants du pouvoir algérien ont réussi à pérenniser ce système. Il faut dire aussi que l’Algérie est allée, depuis son indépendance à tout récemment, d’un choc à l’autre, ce qui a permis à ceux qui ont toujours décidé du destin de ce pays d’imposer toutes les réformes qu’ils voulaient, des réformes qui n’étaient malheureusement, la plupart du temps, nullement au service des citoyens et de la nation, mais seulement en faveur de la sauvegarde des intérêts des oligarques qui étaient et qui sont toujours au pouvoir.
Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site