Mercredi 04 Mai 2011
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Contribution
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML



L'INTERDICTION DU DERNIER ROMAN DE MOHAMED BENCHICOU
KHALIDA TOUMI : "Ce n'est pas moi!"
Benchicou: "C'est bel et bien vous"

Réponse de Mohamed Benchicou au «démenti» de Khalida Toumi
Madame la ministre de la Culture vient d’envoyer un «démenti» à la presse dans lequel elle se défend d’avoir instruit le directeur de la Bibliothèque nationale de ne pas délivrer de numéro d’ISBN pour le livre Le mensonge de Dieu.
1. Je constate d’abord que, en comparaison à octobre 2008, Madame la ministre a perdu de son arrogance. Le fait que les médias internationaux se soient emparés de l’affaire dans cette conjoncture mondiale défavorable au régime algérien, l’a forcée à plus d’humilité et, fatalement, à plus de duplicité.
Suite...


CONFÉRENCE DE LA COORDINATION NATIONALE AUTONOME DES ÉTUDIANTS
«Nous avons réussi notre action»

La CNAE estime que la marche des étudiants du 2 mai, interdite par les forces de sécurité, est une réussite puisque les autorités ont mobilisé un impressionnant dispositif de sécurité pour empêcher une manifestation pacifique. Suite...


CRISE LIBYENNE
Ould-Kablia prend parti pour Kadhafi

Le ministre des Affaires étrangères effectuant en ce moment une visite aux États-Unis, c’est le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales qui s’essaie à la prospective diplomatique. Si les révoltés libyens venaient à prendre le pouvoir, avertit Daho Ould-Kablia dans Echourouk, les relations entre l’Algérie et la Libye seraient tendues et conflictuelles. Il n’y a pas pire façon d’insulter l’avenir. Suite...


ÉLIMINATION DE BEN LADEN
Quelques détails sur l’opération

Vingt-quatre heures après l’élimination de Ben Laden, les détails de l’opération américaine menée au Pakistan sont révélés. Obama a suivi en direct l’intervention du Navy Seal Team 6, l’élite des élites dans la «Situation Room», dans une atmosphère des plus tendues. Suite...


RÉFORMES POLITIQUE ET CONSTITUTIONNELLE
Bensalah gage de large adhésion ?

Si la nature des amendements que le président de la République retiendra en dernier ressort pour la Constitution risque fort bien de ne pas faire l’unanimité au sein de la classe politique, la conduite des consultations préalables confiée à Abdelkader Bensalah s’annonce d’ores et déjà semée d’accrocs. Suite...


ORAN : AFFAIRE SONATRACH-SAFIR
Verdict attendu aujourd’hui

Une semaine après un procès houleux qui a eu lieu mercredi dernier et mis en délibéré, qui a failli être suspendu après l’incident survenu entre le parquet et les avocats, l’attente est pesante pour les cinq accusés, à savoir Feghouli Abdelhafid, ancien vice-président de Sonatrach-Aval et P-dg par intérim du groupe Sonatrach, nommé à la direction de la compagnie Tassili Airlines en mai 2010, Benamor Touati, ex-responsable de l’entreprise Cogiz, filiale à 100% de Sonatrach, Meziane Mohamed, l'ancien P-dg du groupe Sonatrach, Tidjini Nechnech, ex-Dg de Safir SPA, et Henni Mekki, ex-directeur des études et du développement de l'activité Aval. Chacun d’eux risque des peines d’emprisonnement allant de 4 et 6 ans. Le verdict devrait être connu aujourd’hui. Suite...


PARTENARIAT PUBLIC-PRIVÉ
Les experts plaident pour un changement de «mentalités»

L’avenir du partenariat public-privé en Algérie dépend, selon les experts, d’un changement des politiques et du cadre juridique. Pour eux, les «mentalités» dans les entreprises publiques doivent également changer. Suite...


PREMIER BILAN DU PRINTEMPS ARABE
Quelques raisons d’être optimiste

Par Zineddine Sekfali, ancien ministre
Les pays arabes du Maghreb et du Machrek sont devenus aux premiers jours de l’année 2011, presque en même temps et pour les mêmes raisons, des lieux de violentes contestations populaires. Trois mois après, s’il apparaît que dans certains de ces pays «l’ordre règne», comme jadis à Prague et en Hongrie, dans d’autres, le calme et la sérénité sont lentement revenus parce que les pouvoirs se sont engagés à satisfaire les revendications légitimes de leurs peuples. Mais dans certains pays, – là où les dirigeants prétendent incarner le peuple et les intérêts supérieurs de l’Etat-Nation – le sang continue malheureusement de couler et le chaos de s’installer. Or, c’est en mettant en avant le cas de ces deux ou trois pays où aux contestations populaires les pouvoirs répondent par des bains de sang, que certains Cassandre et autres Pythonisses prédisent la fin de ce printemps et l’échec des révolutions arabes.
Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site