Culture : TIMIZART
La 9e édition du festival de poésie en hommage à Aït Menguelet


La 9e édition du Festival de la poésie, qui s’est déroulée du 17 au 22 juillet dernier à Timizart, à une trentaine de kilomètres à l’est de Tizi Ouzou, a été placée sous le signe d’un hommage marqué au chanteur Aït Menguellet.
Sa présence d’ailleurs, lors de l’ouverture des festivités, lundi dernier, a suscité un intérêt particulier chez les présents et donné même une autre dimension à l’événement. Une brochure reprenant sa biographie se veut comme un prélude à une table ronde autour de son œuvre et ses textes, animée par des universitaires le jeudi d’après, soit le quatrième jour des festivités. Les associations organisatrices, Youcef Ou Kaci et Si Mohand Ou Mhend, ont tenu à associer la personne d’un des plus grands chanteurs kabyles connu pour ses textes à l’esprit même de l’événement qui est en soi une référence dans la création poétique d’expression amazigh. La sélection du meilleur produit poétique à travers un concours le long de journées que dure le festival reste en soi un gage de réussite pour les nombreux artistes et habitués des éditions précédentes. Le choix d’Aït Menguellet est motivé d’autre part par son engagement dans la revendication berbère, et au service de la culture kabyle et, à bien des considérations, pour le renouveau apporté dans la production littéraire amazigh, ce à quoi fait explicitement référence la brochure confectionnée par les organisateurs et distribuée à l’assistance. Chaque édition a sa propre cuvée. Une chose est sûre, une tradition s’installe progressivement et la manière de déclamer les poèmes accompagnés d’une gestuelle appropriée témoigne du long chemin parcouru dans la perfection du produit présenté et, au-delà, d’une recherche littéraire.
F. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable