Actualités : TIZI-OUZOU
Fusillade nocturne à Idjeur


La localité d’Idjeur, commune forestière située au pied de l’Akfadou, dans la région de Bouzeguène, a été secouée dans la nuit de mercredi à jeudi, entre 21h30 et 22 h, par une violente fusillade qui s'est produite au passage de militaires opérant dans la région au lieudit Vourouh entre les villages de Mehaga et Tifrit.
Accrochage ou tout simplement fausse alerte, la fusillade, dont on ignore le bilan, a provoqué une véritable panique chez la population de cette localité boisée pourtant habituée au fait terroriste, notamment dans les années 1990 lorsqu’elle fut le théâtre d’assassinats et de kidnappings de citoyens et même d’une intrusion à l’APC accompagnée de l’incendie du parc communal et de l’enlèvement des denrées alimentaires du souk El Fellah de la localité. Les services de sécurité qui soupçonnent ce massif forestier mitoyen de la forêt de Yakouren, théâtre d’attentats terroristes quasi cycliques, de servir de zone de repli aux groupes armés, y mènent souvent des opérations de ratissage notamment aux lendemains des actes terroristes perpétrés dans la région. Les maquis en question, situés aux confins du PC de la Wilaya III historique, sont parsemés de bombes artisanales qui réduisent notablement l’activité paysanne, notent les citoyens dont plusieurs bêtes ont sauté sur des mines antipersonnel destinées aux services de sécurité.
S. H.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable