Sports : DE PARTOUT
Beckham allume Man City


Cela a beau être un match amical, David Beckham a mis un peu d'huile sur le feu avant d'affronter Manchester City avec les Los Angeles Galaxy. Sur Talk Sport, l'ancien joueur de Manchester United, avec qui il a quand même gagné une Ligue des champions, deux Coupes d'Angleterre et six fois le Championnat, a déclaré à propos des Citizens :
«Ils ne seront jamais Manchester United. Ils seront peut-être menaçants cette saison, mais United a l'histoire pour lui et les trophées sur les vingt dernières années. Il n'y a qu'une seule équipe à Manchester, mais je suis sûr que City va continuer à progresser.» Beckham a tout de même reconnu que les Citizens «avaient recruté de bons joueurs. Ils ont des gens solides et beaucoup d'argent derrière eux, ils vont continuer à s'améliorer».

Wenger et Arsenal s’interrogent
Avant qu'Arsenal dispute un match amical en Allemagne face au FC Cologne, hier, Arsène Wenger a annoncé, vendredi, que Cesc Fabregas ne serait pas du voyage. «Il n'est pas complètement remis de sa blessure musculaire. C'est trop tôt pour lui, il n'est pas prêt», a assuré le manager des Gunners sur le site officiel du club. Mais Wenger a également tenu à couper court à l'éventualité d'un départ rapide de son capitaine vers le Barça : «Notre position aujourd'hui, c'est qu'il n'y a aucun commentaire à faire puisqu'il n'y a aucun mouvement.» Arsène Wenger a, par ailleurs, réitéré son souhait de conserver Samir Nasri, tout en concédant qu'il n'avait pas toutes les cartes en main. «Ce n'est pas certain qu'il ne parte pas, mais je veux qu'il reste. Il le sait. J'espère que cette situation sera réglée dans les prochaines semaines.» Le technicien alsacien espère également être rapidement fixé sur les autres joueurs en partance : «Almunia a été contacté par quelques clubs, tout comme Bendtner. Tant que ces cas ne sont pas réglés, on doit se concentrer sur la saison qui arrive avec les joueurs que nous avons. C'est difficile pour les joueurs dont le futur est incertain d'être complètement impliqués. »

Dortmund et Klopp respirent la confiance
A l'occasion de la Supercoupe d'Allemagne, hier soir contre Schalke 04, l'entraîneur du Borussia Dortmund, Jürgen Klopp, a fait un point dans L'Equipe. Le technicien allemand s'est notamment montré heureux d'avoir gardé, à peu de choses près, le même groupe que l'an dernier, celui qui a remporté la Bundesliga. «A part le départ de Nuri Sahin (pour le Real Madrid), nous avons conservé tous nos titulaires, a-t-il souligné. Mes joueurs savent que nous pouvons réussir de grandes choses dans les prochaines années.» «Nous sommes encore plus forts, a-t-il précisé, notamment grâce aux arrivées d'Ivan Perisic (FC Bruges) et d'Ilkay Gündogan (Nuremberg). Notre effectif est plus dense et la concurrence plus vive.» L'objectif de l'entraîneur du Borussia Dortmund est simple : «Gagner nos matches... Nous l'avons bien réussi la saison passée et nous espérons poursuivre. Nous sommes en train de mettre en place une philosophie de jeu, des plus jeunes aux pros, afin de faciliter des futurs talents». Un projet qui se rapproche de celui d'Arsenal. Le club anglais est un vrai modèle pour Klopp. «Ce qu'Arsène Wenger réalise est grandiose. Arsène me bluffe avec ses recrues. Il enrôle souvent des joueurs français pas vraiment connus. Je me demande : Mais c'est qui encore celui-là ? J'aurais envie qu'il me donne ses réseaux. Mais peut-être est-il aussi en train de se demander d'où viennent certains de mes joueurs.»

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable