Sports : CS CONSTANTINE
«Nous attendons notre argent»


Le Chabab de Constantine (CSC), promu en Ligue 1 professionnelle de football, attend patiemment la concrétisation des promesses de financement, dont la prime d'accession promise par l'instance fédérale, a indiqué hier à l'APS, le directeur sportif du CSC, Mohamed Boulhabib.
«Nous sommes satisfaits de revenir parmi l'élite, mais la saison s'annonce des plus difficiles au vu de l'asphyxie financière que nous traversons. Le club a fourni des efforts et attend légitimement sa récompense, à savoir la concrétisation des promesses, notamment la prime du champion de D2 promise par la FAF», a ajouté, M. Boulhabib. Le directeur sportif du CS Constantine considère que ce problème est similaire à celui de plusieurs clubs de l'élite professionnelle, et si les choses persistent, «bon nombre de club vont être obligés de déposer le bilan et revenir au statut amateur ». Appelant les présidents de clubs à s'unir pour défendre leurs intérêts, M. Boulhabib propose pour la nouvelle saison «l'abrogation du huis clos et son remplacement par une amende pour le club, l’augmentation du nombre de joueurs étrangers à quatre, au lieu de deux actuellement, pour chaque formation, ainsi que l'annulation de la suspension automatique d'un joueur pour contestation de décision arbitrale».

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable