Actualités : ILS MENACENT DE PARALYSER TOUS LES SERVICES
Les communaux en grève de trois jours à partir de mardi


La Fédération nationale des fonctionnaires du secteur des communes (FNFC), affiliée au Snapap, entamera une grève de trois jours, à partir de mardi prochain. La Fédération revendique la promulgation du statut particulier des communaux. En l’absence d’une réponse à leurs préoccupations, les communaux menacent de déclencher une grève illimitée dès la rentrée prochaine.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - La Fédération nationale des travailleurs du secteur des communes ne décolère pas. Les travailleurs du secteur entameront une grève nationale de trois jours à partir du 26 juillet prochain. Un premier avertissement pour les autorités, souligne M. Hallassa, président de la FNFC, avant de déclencher d’autres actions de protestation. En effet, la Fédération fixe à la tutelle un délai jusqu’à la fin du mois en cours pour promulguer le statut et le régime indemnitaire des fonctionnaires du secteur. Autrement, promet le président de la Fédération, «nous paralyserons toutes les APC à partir de la rentrée prochaine ». Le syndicaliste a rappelé que la tutelle s’est engagée à promulguer le statut et le régime indemnitaire des communaux avec effet rétroactif depuis janvier 2008 jusqu’au 30 juin dernier. Or, dénonce-t-il, rien n’a été fait. «Tous les statuts sont promulgués sauf le nôtre pourquoi ?» s’interroge le représentant du personnel des communes. Ce dernier promet, d’ailleurs, une paralysie totale de tous les services des APC pendant ces trois jours. Une mauvaise nouvelle pour les nouveaux bacheliers qui entameront leurs inscriptions au cours de la semaine prochaine. Ces derniers risquent donc d’êtres bloqués pour la préparation de leurs dossiers d’inscription. D’ailleurs, selon les initiateurs du mouvement, le choix de la date n’est pas anodin. Pourquoi prendre en otages les nouveaux inscrits ? Selon le président de la Fédération, la tutelle n’a qu’à promulguer le statut du personnel pour débloquer la situation.
S. A.



Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/07/24/article.php?sid=120486&cid=2