Mardi 16 Août 2011
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Culture
Société
Monde
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML



INFORMATION ADMINISTRATIVE
Lancement du portail www.elmouwatin.dz

Vous voulez vous informer sur l’ensemble des formalités administratives et services en ligne ? Vous cherchez des informations d’ordre juridique et réglementaire, téléchargez des formulaires officiels ? Vous voulez consulter l’annuaire, connaître les dernières mesures décidées par les pouvoirs publics… ? Connectez-vous alors au portail www.elmouwatin.dz. Suite...


SAISI EN RÉFÉRÉ PAR LES RÉSIDENTS DE LA CITÉ BOIS DES PINS
Le tribunal de Bir Mourad Raïs déboute les plaignants

Le tribunal administratif de Bir Mourad Raïs (Alger) a rejeté la plainte en référé déposée dans l’affaire de la cité du Bois des Pins. Après un ajournement d’une semaine, la juge en charge du dossier a rejeté la plainte arguant que la partie plaignante n’a pas la qualité requise à cet effet. Suite...


BOUFARIK
Des mécontents bloquent le train Alger-Blida

Des dizaines de citoyens de Boufarik ont bloqué, hier vers 11 h, la circulation du train Alger- Blida, en barricadant la voie ferrée à l’aide de troncs d’arbre et de blocs de pierre. Suite...


NAÏT ABDELAZIZ À PROPOS DE L’ÉCONOMIE ALGÉRIENNE :
«Il y a un problème de gouvernance et de transparence»

Pour le président de la CNPA, Naït Abdelaziz, au lieu de faire dans l’innovation, la recherche, la création de richesses et d’emplois, l’entreprise algérienne est réduite à la gestion des problèmes ordinaires de tous les jours. A cinq mois de la fin de l’année en cours, la facture des importations dépasse les 43 milliards de dollars, selon ce dernier. Suite...


VINGT-QUATRE HEURES APRÈS L’ATTENTAT KAMIKAZE
Tizi Ouzou referme la parenthèse terroriste

L’air toujours hagard, plus de vingt-quatre heures après l’attentat ayant secoué le centre-ville et malgré les quelques signes de fébrilité en guise de stigmates, les Tizi-Ouzéens donnent l’impression qu’il en faudrait plus pour les abattre. Ils ont été secoués, c’est un fait, mais ils se sont plutôt bien adaptés à la situation et tout fait pour permettre à la vie de reprendre pleinement ses droits. Suite...


Mohamed Benchicou répond au ministre Ghlamlah

Me croirez-vous, monsieur le ministre ? Vous avez justifié, à vous seul, le titre de mon roman. En vitupérant, en termes scatologiques, contre un livre que vous n’avez pas lu, en trompant consciemment l’opinion, vous n’avez pas seulement failli au devoir sacré du croyant en chef que votre rang suggère – ce qui, après tout, ne surprend plus personne — vous avez surtout donné raison au mendiant du cimetière, le héros d’un livre que vous ne lirez pas, le mendiant, monsieur le ministre pour qui ce manuscrit est le «dernier pied-de-nez aux prophètes contrefacteurs, intronisés par le mensonge qu’ils ont fait dire à l’histoire et à Dieu». Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site