Jeudi 01 Septembre 2011
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Culture
Société
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML



Ouverture aujourd’hui à Paris de la conférence des «amis de la Libye»

De notre bureau de Paris, Khadidja Baba-Ahmed
C’est à 17h aujourd’hui que le président Sarkozy coprésidera avec le Premier ministre britannique David Cameron la conférence sur la Libye. Parfois nommée conférence sur la Libye, d’autres fois désignée «conférence des amis de la Libye, l’appellation n’est pas précise, mais pour Sarkozy l’événement est de taille. Si ses invités et notamment les grosses pointures — la Russie et la Chine — ont finalement répondu oui à son invitation, c’est une première victoire. La deuxième est naturellement la victoire sur le terrain en Libye et la troisième, enfin, est incontestablement son blason qui en sort redoré en politique étrangère et il en a bien besoin.
Suite...


ENTRÉE DE MEMBRES DE LA FAMILLE KADHAFI EN ALGÉRIE
Les partis politiques divisés

Réagissant à l’entrée de la femme, de la fille et de deux fils de Kadhafi en Algérie, tel qu’annoncé officiellement par le ministère des Affaires étrangères, la classe politique algérienne s’est scindée en deux blocs. Si les partis de l’Alliance apportent sans surprise leur soutien indéfectible à la décision de l’Etat algérien de permettre l’entrée sur son territoire des membres de la famille Kadhafi, brandissant l’argument humanitaire, les partis de l’opposition dénoncent «l’accueil de proches d’un dictateur responsable du massacre de milliers de personnes».
Suite...


LES ALGÉROIS S’EXPRIMENT
«Dissocier le politique de l’humanitaire»

Anti ou pro-Kadhafi, opposants ou partisans du régime algérien, la plupart des citoyens interrogés dans les rues d’Alger pensent qu’accueillir la famille du président libyen déchu est avant tout un acte humanitaire loin de toute considération politique et des conséquences qui peuvent en résulter. L’on peut jaser, interpréter, accuser, mais il fallait agir et le gouvernement a bougé. L’Algérie a secouru des citoyens qui fuyaient la guerre dans leur pays. Suite...


ELLE JOUE LES PREMIERS RÔLES EN LIBYE
La France opère un grand retour dans la région

Les événements se précipitent en Libye. L’après- Kadhafi s’y prépare déjà. La France compte y jouer un rôle prépondérant. La diplomatie française a pesé de tout son poids depuis le début du conflit. Paris reprend la main dans une région où elle dispose historiquement déjà d’un allié, le Maroc. Suite...


LES INVESTISSEURS ÉTRANGERS DÉJÀ À L’AFFÛT
L’activité pétrolière va reprendre en Libye

L’activité pétrolière va reprendre progressivement en Libye, suscitant déjà l’intérêt des investisseurs étrangers, déjà installés ou potentiels. Suite...


RÉFORME DU CODE ÉLECTORAL
Le pouvoir garde le contrôle des élections

Abdelaziz Bouteflika aura finalement tranché dans le litige apparu au sein du gouvernement, au sujet des mécanismes de surveillance des élections en validant la proposition de Ouyahia et Belkhadem consistant en l’implication de la justice dans le processus électoral, via une «commission de supervision des élections» constituée de magistrats «désignés par le chef de l’Etat». Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site