Dimanche 25 Septembre 2011
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Société
Monde
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Sale temps pour les loups !

Par Hakim Laâlam  
Email : laalamh@yahoo.fr
Mahmoud Abbas dépose officiellement la demande d’adhésion
de la Palestine à l’ONU en tant qu’Etat. L’Algérie soutient
cette démarche et révèle qu’elle va en…

… faire de même !

Ah ! Ce que j’en veux tout de même à l’actualité ! Les faits. The fact ! A cause des derniers événements classés dans l’ordre «naturel» des journaux exemplaires, j’ai bien l’impression que nous passons à côté de l’essentiel. Par la faute du rachat du Mouloudia d’Alger par des Italiens, par la faute de la mise au placard de Ziani par Halilhodzic, par la faute de l’annonce quasi-semi-Mitch-Mitch-officielle de la reconnaissance à basse voix du CNT libyen par l’Algérie, nous avons raté ce que je considère moi comme le fait d’entre les faits, «Monsieur le Fait» de ces dernières heures. J’ai juste besoin pour ça de votre confirmation amis lectrices et lecteurs : ne pensez-vous pas que l’absence de Abdekka à l’ONU, pour cette session historique qui a vu Mahmoud Abbas, Abou Mazen remettre officiellement la demande d’adhésion de la Palestine en tant qu’Etat est bizarre ? Ne pensez-vous pas aussi que Boutef’ qui ne déambule pas dans les travées de la grande tente dressée pour lui par Khalida au stade du 5-Juillet, et qui se prive ainsi de dire tout le bien qu’il pense du Sila et du livre, comme il le fait depuis 1999, tous les ans, édition après édition, c’est encore plus bizarre ? Plus crûment, pensez-vous sérieusement qu’un Boutef’ en pleine possession de ses moyens et surtout en pleine possession de nos moyens spoliés se serait privé du voyage onusien à New York ? Je le connais un petit peu mon Abdelaziz. Et je ne crois pas qu’il aurait fait l’impasse sur cette session de l’ONU juste parce qu’elle se déroule aux Etats-Unis et que le patron de ce pays, Obama, a déclaré qu’il opposerait son veto à toute demande des Palestiniens d’agrément de leur Etat. Allah Ghaleb ! Cet argument me semble un peu juste. La jouissance diplomatique d’en être, de participer à un tel rendez-vous, l’orgasme que procure un tel forum à un addict de la diplomatie et de la reconnaissance internationale est plus fort que tout. En temps «normal», Abdekka aurait couru, se serait traîné jusqu’à New York pour figurer, même en arrière plan sur la photo de famille. Là, rien ! C’est d’autant plus intrigant que me parviennent ces dernières heures de drôles de vagissements, des cris bizarres, presque insoutenables. Des bureaux capitonnés de plusieurs gros investisseurs, des demeures cossues de généreux contributeurs aux précédentes campagnes électorales du châtelain montent des lamentos déchirants. De ces «chaumières dorées», généreusement relayées et amplifiées par des rédactions régulièrement arrosées par la pub et les prébendes du « Palais and friends » s’élèvent les longues plaintes, les cris stridents des loups qui craignent déjà la rudesse de l’hiver proche. Elles savent, les bêtes, que la fin est proche. Et elles s’inquiètent de savoir qui va les protéger désormais. Houuuuuuuuu ! Fait le loup soudain famélique et lâché seul dans la nature féroce. Le leader de la meute se meurt peut-être. Et qui va les protéger demain, les pôvres bestioles ? Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 3987

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site