Jeudi 13 Octobre 2011
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT
Culture
Contribution
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML



L’UNPEF OPTE POUR LA GRÈVE ILLIMITÉE, LE SNTE ET LE CNAPEST EN CONCLAVE
Week-end décisif dans l’éducation

Les syndicats autonomes, qui, depuis lundi dernier, paralysent les trois paliers de l’éducation, maintenaient hier leur mot d’ordre de grève. Des conseils nationaux et des réunions des bureaux nationaux sont prévus aujourd’hui pour décider des suites à donner au mouvement. L’Unpef a déjà tranché : le principe de la grève illimitée a été voté par la base. Suite...


TAHAR ZBIRI-HOUARI BOUMEDIÈNE
Les dessous d’un coup d’Etat manqué (4e partie et fin)

Par Mohamed Maârfia, moudjahed
8. L’échec
Les causes objectives de l’échec de Tahar Zbiri n’ont pas d’autres raisons que son option, dès le début sur le dialogue, les appels à la raison et la persuasion. Cette option n’était pas inspirée par la peur d’affronter par la force Boumediène et ses moyens, mais par la crainte de voir le pays replonger dans les déchirements qui ont précédé et suivi le cessez-le-feu de 1962. Il était convaincu que «la table rase du 19 juin» était une bonne chose pourvu que ses promesses soient tenues. C’est cette illusion, nourrie jusqu’au bout, qui le mènera à l’échec.
Suite...


AFFAIRE DGSN-ABM
La défense se retire du procès

Très attendue pour la journée d’hier, le procès de l’affaire opposant la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) à la société privée spécialisée dans la vente des produits informatiques, ABM, a été reporté sous huitaine. La décision a été prise par la présidente de la quatrième chambre près le tribunal de Sidi M’hamed, après que le collectif de la défense eut décidé de se retirer. Suite...


RENCONTRE DE CONCERTATION DU CNES À ANNABA
Quand la société civile s’exprime…

«Les préoccupations de la jeunesse à Tébessa se limitent au mazout, à la drogue et à la harga», dira la représentante de l’Association de promotion et d’émancipation de la femme de la wilaya de Tébessa. Suite...


RÉHABILITÉ PAR BOUTEFLIKA
Messali Hadj reste «un traître» aux yeux de Abadou

La sentence est lourde. Elle évacue toute circonstance atténuante : «Messali est un traître», a attesté publiquement il y a quatre jours Saïd Abadou, le secrétaire général de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM). Un pied-de-nez à Bouteflika qui a œuvré à réhabiliter le père du nationalisme algérien. Suite...


SIDI BEL-ABBÈS
Ratissage de l’ANP à Tafessour

Dans la soirée de mardi dernier, les forces de l’ANP, en opération de ratissage dans la forêt de Douila, commune de Tafessour, dans la localité de Mérine, au sud de la wilaya de Sidi-Bel-Abbès, ont surpris cinq terroristes sur les lieux. Suite...


Les journées obscures d’octobre 1988

Par Ahmed Cheniki
Octobre 1988 reste encore une énigme. Chacun essaie d’expliquer les causes de ce séisme qui a failli emporter l’Algérie, mais qui a laissé d’indélébiles traces dans le paysage politique et l’imaginaire populaire. Pour le moment, chacun interprète les faits et tente d’apporter son analyse en fonction de sa position politique. Etait-ce un mouvement spontané ou une manifestation calculée et provoquée ? Jusqu’à présent, des responsables du pouvoir de l’époque avaient estimé que tout le mouvement, même si des situations inattendues et imprévues avaient caractérisé le cheminement, avait été conçu par des personnalités influentes du régime qui voulaient précipiter la chute du clan opposé à leurs intérêts et à leurs projets.
Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site