Actualités : JUMELAGE ANNABA—SAINT-ÉTIENNE (FRANCE)
Une coopération mutuellement bénéfique


Le sénateur-maire et président de Saint-Etienne-métropole (France), Maurice Vincent, s’est déclaré attentif à toutes les sollicitations qui seront exprimées par ses homologues de la ville d’Annaba pour l’exploration des projets de coopération qui peuvent intéresser les deux parties.
M. Vincent, qui conduit une importante délégation de cette ville, séjourne depuis cette fin de semaine à Annaba, dans le cadre de l’accord de jumelage signé durant l’année 1982. Il intervenait au cours d’une conférence de presse au siège de la wilaya pour faire le point sur ce qui a été réalisé depuis cette date et les perspectives de développement du jumelage entre les deux villes. Précédée de quelques jours à Annaba par le consul général d’Algérie à Saint-Etienne dans le but d’une préparation minutieuse de ce déplacement, en coordination avec les services de la wilaya, la délégation stéphanoise a été reçue lors de son séjour par le wali, Mohamed Ghazi, et a eu des discussions avec les cadres de la wilaya dont la secrétaire général et l’inspecteur général. De même qu’elle a eu des séances de travail avec le président de l’Assemblée populaire communale (P/APC), entouré de ses adjoints. Ces séances de travail ont permis aux deux parties de passer en revue les résultats de l’effort déjà accompli depuis l’accord de jumelage, mais qui est, malheureusement, entré en hibernation durant les années 1990 et pour une longue période. «Après une certaine tiédeur dans nos relations, nous entamons une phase de relance de la coopération entre les deux villes. Elle porte sur les échanges économiques, scientifiques et culturels et de formation professionnelle. Ces trois dernières années, cette coopération a été très fructueuse», a affirmé le sénateurmaire de Saint-Etienne dans sa conférence de presse. En effet, ce n’est qu’au milieu des années 2000 que ce jumelage fut relancé par une longue léthargie. A partir de cette date, les choses se sont quelque peu accélérées et le seront encore plus depuis l’arrivée, il y a trois ans, de M. Vincent à la tête de cette mairie. Durant ces années, il y a eu des échanges de délégations entre les deux villes ayant permis l’exécution de plusieurs opérations, notamment dans les domaines de la santé, de l’environnement, de la culture et des loisirs, avec des séjours de perfectionnement dans la ville française de praticiens du Centre hospitalier universitaire et de techniciens des services de l’APC d’Annaba. Outre les responsables élus, dont des adjoints au maire chargés des questions culturelles et scientifiques, la délégation stéphanoise accompagnée dans ses déplacements à Annaba par le consul général de France, est également composée d’hommes d’affaires pour l’exploration des opportunités qu’offre Annaba dans différents domaines. Ces opportunités sont énormes avec la réalisation de toute une nouvelle ville dans la commune d’Oued Aneb, programmée dans le cadre du plan quinquennal 2010/2014. A ce propos, l’expérience acquise par les opérateurs et techniciens stéphanois dans l’urbanisme et la préservation de l’environnement ne sera que bénéfique, estime-t-on dans la ville de saint Augustin.
A. Bouacha



Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/10/31/article.php?sid=125235&cid=2