Actualités : BOUMERDÈS
Le tueur de Ouled Moussa et sa complice arrêtés


H. R., 44 ans, habitant Haï Amamar, dans la ville de Ouled Moussa, wilaya de Boumerdès, qui a commis, avec la complicité de son épouse, un meurtre sur la personne de B. A., 27 ans, citoyen de la même localité, a été arrêté. L’épouse du meurtrier a été également arrêtée.
L’assassin et sa complice ont été déférés devant le procureur du tribunal de Rouiba qui les a inculpés de meurtre avec préméditation, complicité de meurtre et dissimulation de preuves. Dans cette affaire, la police scientifique a joué un rôle essentiel pour élucider ce crime et mettre l’assassin et sa complice devant les preuves matérielles irréfutables les impliquant dans cette sinistre besogne. De toute évidence, la victime, qui avait des relations intimes avec l’épouse de l’exécuteur de ce crime, est tombée dans un véritable traquenard. En effet, le couple a monté un véritable scénario pour éliminer ce personnage trop encombrant pour la réputation du ménage. Selon des sources policières, l’époux est allé jusqu’à distiller une rumeur, selon laquelle des étrangers viennent à Haï Amamar pour commettre des crimes de sang. Ils ont tenté d’effacer toutes les traces de leur crime qu’ils ont perpétré dans la cour de leur domicile. Une fois le forfait accompli, H. R. est allé voir le père de la victime, l’informant qu’il vient de découvrir son fils mort sur le lieu. Cette découverte et la rumeur distillée auparavant avaient, rappelons-le, mis en émoi toute la ville de Ouled Moussa. «Les meurtriers regardaient sûrement beaucoup les séries policières à la télévision. Ils ont cependant oublié qu’il n’existe pas de crime parfait, surtout avec les nouveaux moyens scientifiques dont nous disposons », ironise un policier. Ainsi, l’assassin et sa complice n’ont pu échapper à la vérité de la science. Les agents de la police scientifique ont découvert à l’issue de leurs investigations des traces de sang et même l’ADN de la victime sur la femme de l’assassin. Les enquêteurs de la police judiciaire ont également mis la main sur l’arme du crime.
Abachi L.

Le bilan des arrestations de délinquants s’élargit
Après l’accalmie constatée ces dernières semaines sur le front de la lutte antiterroriste, les divers services de la police de Boumerdès trouvent du temps à consacrer à la lutte contre la délinquance et la criminalité. Un bilan établi de 18 décembre fait état de la neutralisation de 17 délinquants dans la wilaya de Boumerdès. Seulement, 4 jours plus tard, soit le 22 du même mois, un autre bilan fait état également de l’arrestation de 17 malfaiteurs. Ce dernier bilan concerne l’activité de la police des communes de Bordj Ménaïel, Zemmouri, Thénia, Aït Amrane, Dellys, Hammadi, Chabet El-Ameur et les services de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya. Des bandes de malfaiteurs constituées et spécialisées dans des agressions suivies de vol de portables et de vols par effraction, des consommateurs et des trafiquants de drogue et des personnes impliquées dans un détournement de mineurs ont été neutralisés. Par ailleurs, les services de police de Boumerdès ont célébré, ce dimanche, la Journée de la police. A l’occasion, 101 policiers, qui ont fourni des efforts méritoires dans leur mission de maintien de l’ordre public et de la sécurité des citoyens, ont reçu des promotions, allant du grade de commissaire à celui de brigadier de police.
A. L.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable