Actualités : EN GRÈVE DEPUIS PRÈS DE TROIS MOIS
La police intervient pour rouvrir la laiterie de Draâ Ben Khedda


La tension était grande, hier, à Draâ Ben Khedda, à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Tizi-Ouzou, où depuis le mois d’octobre dernier, l’attention est résolument tournée vers la laiterie Le Tassili, secouée par une grève qui est en train de boucler allègrement son troisième mois.
Eu égard à la tournure prise par le conflit, puisque même les décisions de justice n’ont pu y mettre fin, il fallait s’attendre à voir la force publique un jour ou l’autre débarquer afin de déloger les travailleurs ayant décidé d’occuper les lieux, et ce, malgré les mises en demeure de la direction de l’entreprise, et une décision du tribunal de Tizi-Ouzou rendue en sa faveur au détriment des travailleurs qui ont entamé leur mouvement pour, entre autres revendications majeures, la renationalisation de la laiterie, privatisée en 2008. Une revendication qui, soit dit en passant, est jugée «aberrante» par plus d’un. Hier, il a donc fallu recourir à la police pour déloger les grévistes auxquels se sont joints des jeunes des quartiers environnants, et ce, pour permettre aux travailleurs ne se sentant plus concernés par la grève de reprendre désormais leurs postes. On rappellera que ni les appels à la sagesse émanant de l’UGTA, qui avait décelé une «récupération» du mouvement de grève par des parties fort intéressées, ni les tentatives de médiation du président de l’APW n’avaient réussi à faire revenir les travailleurs à la raison. Des interventions initiées du fait que progressivement, comme on pouvait s’y attendre, une crise du lait sévissait dans l’ensemble de la wilaya de Tizi- Ouzou, bien que d’autres entreprises tentent depuis le début du conflit d’assurer les besoins en produits laitiers. Avec une production quotidienne de 300 000 litres, couvrant un fort pourcentage de la demande des wilayas de Tizi-Ouzou, Bouira, Boumerdès et une partie de Béjaïa, la laiterie de Draâ Ben Khedda est le leader incontesté sur le très prospère marché du lait et ses dérivés.
M. Azedine

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable