Actualités : LE BONJOUR DU «SOIR»
Les bourricots ont bon dos !


Par Maamar Farah
Récemment, dans les environs de Béjaïa, une voiture, percutant un dos-d’âne à toute vitesse, s’est envolée littéralement de la chaussée, se renversant et causant la mort de six personnes.
S’il est utile de freiner la folle course des automobilistes — notamment dans les agglomérations —, par des ralentisseurs qui peuvent prendre plusieurs formes, il est criminel de les poser n’importe comment car, parfois, ils deviennent un danger mortel ! Quant à l’appellation de ces ralentisseurs, on comprend pourquoi on les appelle «dos-d’âne» et ça n’a rien à voir avec les pauvres bipèdes du même nom, d’ailleurs en voie d’extension dans notre pays. On sait qui sont les ânes ! Ceux-là sont aussi de terribles assassins !
maamarfarah20@yahoo.fr
«Un jour, on aura besoin d'un visa pour passer du 31 décembre au 1er janvier.»
(Jacques Sternberg)

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable